Un carillon pas comme les autres

Ce réseau de solidarité locale composé d'habitants, de commerçants et de sans domicile est soutenu par la Fondation.

11/07/2017

C’est l’association « La Cloche » qui est à l’initiative de ce réseau citoyen qui associe commerçants, particuliers et personnes en errance pour favoriser les liens, promouvoir le changement de regard et aider les personnes les plus exclues dans leur quartier, au centre de Paris et dans 6 de ses arrondissements.

Boire un verre d’eau, recharger un portable, aller aux toilettes… les commerçants s’engagent à ouvrir leur porte grâce au pictogramme représentant un carillon collé sur leur vitrine.

Les personnes à la rue qui bénéficient de la solidarité locale de leur quartier ont la possibilité de devenir « ambassadeurs » du carillon, comme JS, 36 ans, dans le XIIe arrondissement de Paris :

« Je faisais la manche, boulevard Richard Lenoir dans le 11e arrondissement de Paris, lorsqu’une personne du Carillon est venue me parler, me donner une liste de commerçants solidaires et un bon pour une boisson chaude. Elle m’a aussi invité à un évènement du Carillon. J’ai proposé d’aider à l’organisation alors le lendemain, on s’est retrouvé au métro Bastille et on y est allé ensemble. »

 

Casser les clichés sur la vie à la rue, répandre la solidarité

« Ce jour là, j’ai rencontré l’équipe, les bénévoles, avec et sans domicile et très vite j’ai eu envie de m’investir au sein du réseau en devenant ambassadeur.

Ma mission ? Parler du Carillon autour de moi : aux sans domicile, aux commerçants et aux habitants. Je transmets les listes de commerçants solidaires et les bons du 12e aux SDF que je connais et j'ai fait rentrer plusieurs commerçants que je connaissais dans le réseau !

J'essaie aussi de casser les clichés sur les gens qui sont à la rue en témoignant dans différents supports comme la gazette, la radio ou les vidéos du Carillon.  En fait, ma mission c'est simplement de répandre un peu de solidarité et de bonheur autour de moi ! »

Dans les quartiers qui ont rejoint cette nouvelle forme de solidarité, le particulier s’implique de son côté en participant aux événements organisés par les commerçants et l’association ainsi qu’en consommant solidaire (un plat acheté chez un commerçant adhérant, un plat offert pour une personne en difficulté).

Il est aussi possible de devenir bénévole pour l’association sur : lecarrillon.org

En un an, « Le Carillon » a rassemblé 400 commerçants solidaires dans Paris et 120 bénévoles actifs.

Nantes et Lille ont également rejoint ce réseau de solidarité.