Création du Haut Comité pour le Logement des Défavorisés
L'Abbé Pierre reçu à l’Élysée par le Président François Mitterrand
30/07/2013
Peu après la création de la Fondation, l’abbé Pierre a un autre objectif qui lui tient à cœur : la création d’une haute instance publique morale, crédible et entendue qui puisse prendre fait et cause pour le logement des personnes défavorisées. 
 
À plusieurs reprises, accompagné par Raymond Etienne, actuel Président de la Fondation, l’abbé Pierre est reçu à Matignon par Pierre Bérégovoy, puis à l’Elysée où il évoque notamment ce sujet qui lui est cher avec François Mitterrand. Preuve en est, l’Abbé renonce sans hésiter à sa toute récente promotion à la dignité de Grand Officier de la Légion d’honneur qu’il a apprise le 14 juillet 1992, si cette haute instance ne voit pas le jour rapidement. 
 
Au bout de plusieurs rencontres entre l’abbé Pierre et le Premier ministre, une quinzaine de personnalités de tous bords sont pressenties pour constituer ce Haut Comité. Parmi elles, le professeur Albert Jacquard, Président du DAL, René Lenoir, Président de la Fnars, Geneviève Anthonioz de Gaulle, Présidente d’ATD Quart Monde et la Présidente des Restos du Cœur, Marie Dumas… 
L’abbé Pierre ne s’arrête pas là et impose également le 1er Président de ce Haut Comité, Louis Besson, qui sera informé au dernier moment et qui - bien sûr - acceptera. Enfin, la haute autorité directement placée auprès du Premier ministre, ne se réunira qu’à Matignon.
 
Lorsque l’abbé Pierre rencontre le Président de la République afin de lui présenter la composition du Haut Comité qu’il valide, celui-ci, au vu de la liste de noms qu’elle contient, lui souffle sur le perron de l’Elysée :
 
« Dites moi, mon Père, vous ne seriez pas un peu de gauche, vous, par hasard ? »

"N’oubliez pas que je suis un récupérateur. Et pour cela, je suis irrécupérable."

C’est le 22 décembre 1992 que parait au Journal Officiel le décret constitutif du Haut Comité pour le Logement des Personnes Défavorisées qui « a pour mission de faire toute proposition utile sur l'ensemble des questions relatives au logement des personnes défavorisées. Il donne son avis sur toute question dont le Gouvernement le saisit. Il élabore chaque année un rapport qu'il remet au Président de la République et au Premier ministre. »
 
 
Depuis la publication de son premier rapport en décembre 1993 jusqu’à aujourd’hui,  la ligne de force du Haut Comité a toujours été d’énoncer des propositions très concrètes pour le logement des Défavorisés et de ne pas simplement affirmer le Droit au logement.