La Fondation Abbé Pierre lutte contre l'habitat indigne
Dans la Drôme, sa retraite commence dans un logement sain.

Jeune retraité, M. B vit désormais dans un logement sain et en toute sécurité.

09/01/2017

Propriétaire occupant avec une retraite très modeste (800 euros/mois), M. B. ne pouvait financer les travaux de son petit logement insalubre dans lequel il avait pourtant commencé à investir pour améliorer l'isolation et les sanitaires. C'est la Soliha Drôme Sud qui a suivi le projet et le chantier qui a duré un mois.

Isolation sous toiture, menuiseries et porte extérieures, pose d'un VMC, mise aux normes de l'électricité, revêtement, pose d'un poele à bois, pose d'une rampe sur l'escalier extérieur... le logement de 35 m2 situé à Suze-sur-Crest, est aujourd'hui sain et confortable et permettra à son propriétaire de poursuivre sa retraite sereinement en restant dans l'ancienne ferme familiale où il a grandi.

Outre la sortie d'insalubrité, les travaux ont permis un gain énergétique qui permettra à M. B. de réduire sensiblement ses charges. C'est grâce à l'intervention de Daniel, le frère du propriétaire occupant que la maison n'est plus insalubre.

"Vraiment, il ne pouvait plus vivre là-bas, c'était devenu trop dangereux et plus du tout vivable. J'ai suivi tous les travaux qui ont été faits et je sais que mon frère est aujourd'hui très heureux, il me l'a dit. Pour préserver son nouvel environnement, il a même accepté qu'une femme de ménage vienne l'aider deux fois par semaine. Une infirmière passe désormais régulièrement le voir. Tout ça n'aurait pas pu se mettre en place avant."

Electricité, maçonnerie, architecte... je me suis occupé de toutes les démarches avec la Soliha Drôme car mon frère ne pouvait pas s'en occuper seul. Les quelques travaux qu'il avait entrepris n'avaient jamais été terminés. Les peintures restaient à faire et la maison était un vrai courant d'air. Aujourd'hui, je sais qu'il est au chaud et en sécurité. Je suis fier de ce qui a été fait, il est enfin installé confortablement.

C'est un grand soulagement. En plus, cela lui revient bien moins cher de se chauffer à l'électricité maintenant que tout est bien isolé. En cas de grand froid, il a toujours son poêle, mais pour l'instant, il n'a même pas eu besoin de s'en servir. Vraiment, je remercie la Fondation et tous ceux qui ont rendu cela possible."

La Fondation Abbé Pierre a participé au financement de cette opération de réhabilitation dans le cadre de son programme "SOS Taudis" et a ainsi soutenu l'action de la Soliha Drôme, aux côtés du Département et de l'Anah.

C'est grâce à la générosité de ses donateurs que la Fondation Abbé Pierre peut financer de telles actions un peu partout en France. Pour nous aider à agir, donnez.