Une famille devant leur maison
“2000 toits pour 2000 familles” : 2028 logements très sociaux sur le territoire

La Fondation a subventionné plus de 1700 logements très sociaux entre 2005 et 2008 et a dépassé ses objectifs entre 2008 et 2011.

15/08/2013 | Crédits photos : LjubisaDanilovic

Avec deux programmes en sept ans, la Fondation a ainsi engagé 24 millions d'euros pour contribuer au financement de 3736 logements très sociaux par le secteur associatif, soit par an, près de 2 % de la production nationale.

Plus de la moitié des logements du programme "2000 toits" ont été réalisés (et disséminés dans les quartiers, y compris en centre-ville) et la diversité du bâti a permis de répondre aux besoins de ménages en grandes difficultés sociales et économiques.

En France, un ménage sur 6 est en précarité énergétique

La "dépense contrainte" atteint la moitié du budget des ménages pauvres et modestes : la précarité énergétique et le poids de la dépense contrainte impliquent aujourd'hui de travailler sur le niveau de loyer, mais aussi sur l'ensemble des coût liés au logement, au premier rang desquels l'énergie et l'eau.

Ces nouveaux enjeux pour la production de logements très sociaux seront prioritaires dans le nouveau programme de la Fondation, Toits d'abord, qui a pris depuis le 3 avril la suite du programme "2000 toits pour 2000 familles".

Philippe Pelletier, Président du Comité stratégique du Plan Bâtiment Grenelle, clôturait la matinée de débats consacrée aux coûts des énergies lors du colloque du Colloque du 3 avril 2012 qui clôturait le programme "2000 toits pour 2000 familles" :

"Aujourd'hui, l'énergie est un sujet général qui expose de manière brutale les plus précaires d'entre nous. Cette situation impose une solution collective où le tissu associatif, les entreprises et les habitants ont un rôle à jouer. Nous devons agir en priorité pour les plus pauvres et le plan Grenelle ne le fait pas assez. Je pense que la crise du logement se règlera en commençant par aider massivement les plus fragiles."