Une salle de bains et des chambres pour les enfants
Une salle de bains et des chambres pour les enfants

… un vrai bonheur pour Mme C. qui voit enfin ses efforts aboutir.

09/08/2017

Arrivée en 2014, Mme C., la quarantaine, dans une période très difficile suite à sa séparation et en plein divorce, a dû trouver une maison en urgence, avec les moyens disponibles, et s'est retrouvée dans cette maison inhabitable, à gérer seule.

« Cela faisait des années que je cherchais un tel endroit et même si c’était très vétuste, il y a avait tout ce que nous cherchions. »

À proximité du collège pour les 3 garçons, à ¾ d’heure de Rennes pour les études supérieures et proche du père des enfants … Même si tout était à faire, les 3 petites parties de l’ancienne ferme ont tout de suite séduit toute la famille avec « de la place et du potentiel ».

« Nous n’avions pas trop les moyens pour les travaux à l’époque et je les ai encore moins aujourd’hui car je vis désormais seule. Mais je sais que c’est la maison de ma vie ! Les 3 semaines de travaux avec les Compagnons Bâtisseurs ont été une très belle histoire, vraiment, je suis fière de ce qui a été réalisé dans une relation d'humanité et d'entraide, avec les équipes des Compagnons Bâtisseurs, des amis et la famille. »

Mes besoins au cœur de la rénovation

Après des hivers sans isolation et 3 à 5° dans les chambres des enfants âgés de 13 à 15 ans, après de longs mois de recherche avec l’assistante sociale pour trouver une solution, ce sont finalement les Compagnons Bâtisseurs qui sont intervenus prioritairement avec le soutien de la Fondation Abbé Pierre ainsi que la région Bretagne, dans le cadre d’une action expérimentale de développement de l’économie sociale et solidaire.

L’association, en concertation avec l’Agence régionale de la Fondation Abbé Pierre à Rennes, a pu intervenir dès octobre 2016, et le chantier se réaliser en Février 2017, pendant l'hiver.

Pour sécuriser l'installation électrique, créer un faux plafond isolé à l’étage, installer 2 radiateurs électriques, pour assurer un confort a minima avec le budget disponible et adapter les travaux aux besoins de la propriétaire et de ses enfants…

« J’avais fait des murs avec du foin pour essayer de protéger les garçons du froid. La cuisinière à bois est le seul moyen de chauffer un peu pour l’instant et comme le plafond de la cuisine- pièce à vivre n’était pas isolé, cela apportait un peu de chaleur à l’étage… »

Aujourd’hui, l’étage de la partie centrale de la maison est isolé :  le plafond, le plancher ainsi que les murs et tout le couloir. Au total, plus de 50 m2 désormais habitables complétés par 2 belles fenêtres toutes neuves.

13 ans sans salle de bains

« Nous avions l’habitude de nous laver dans une grande bassine et nous allions aussi en fin de semaine chez mes parents qui habitent à 25 km… Pour moi, la pose de deux cloisons et de la porte ont vraiment marqué une étape avec moins de courant d’air. Nous allons petit à petit avoir une vraie salle de bains ! »

Les seuls travaux que Mme C. avait pu financer était la dalle de ciment et l’achat d’une baignoire-cabine pour se protéger du froid et des intempéries dans l’ancienne étable ouverte.

Reconnue travailleur handicapée en juin dernier, Mme C. garde l’espoir de pouvoir reprendre des travaux complémentaires à l’aide d’un prêt et avec les Compagnons Bâtisseurs pour éviter la multiplication des dossiers pour ses demandes de financement. « Avec eux, j’ai vraiment eu un très bon contact, l’humain était au cœur du projet. Il y a vraiment eu un accompagnement et un travail commun. »

Thérapeute par le son et la voix et auto-entrepreneuse, Mme C. a de petits revenus fluctuants, complétés par le RSA.  Dans cette maison, elle construit enfin le projet de sa vie. « Je suis en train de valider un prêt Procivis sur 20 ans et je souhaite vraiment que les travaux répondent à nos besoins. »