Congrès de l’USH : la Fondation Abbé Pierre dénonce les attaques contre les APL

Présence de la Fondation Abbé Pierre : Stand N10 - Hall 8 Rhénus Nord

25/09/2017 | Crédits photos : © Pierre Faure

Depuis deux mois, le Gouvernement s’en prend aux APL, soupçonnées d’être inefficaces, coûteuses et inflationnistes. Après avoir annoncé un coup de rabot de 5 € par mois sur tous les allocataires à partir du 1er octobre, il évoque aujourd’hui une baisse de 50 à 60 € par mois dans le parc social. Ce sont 1,4 Mds€ qui seraient ponctionnés chaque année sur le dos des organismes Hlm. Autant d’argent en moins pour l’entretien, la construction sociale et très sociale ou les baisses de loyer ciblées pour les ménages à bas revenus.

Alors que la paupérisation du parc social se poursuit, ces attaques sont incompréhensibles. Les APL constituent la colonne vertébrale de la politique sociale du logement. Les réduire, c’est se priver de moyens qui, bien utilisés, seraient de nature à faire reculer la crise du logement et l’exclusion et offrir une solution de logement pérenne aux plus de 140 000 personnes sans-domicile de notre pays.

A l’occasion du congrès de l’Union sociale pour l’habitat, du 26 au 28 septembre 2017, la Fondation Abbé Pierre publie un argumentaire pour défendre les APL. Ces 18 Mds€ sont aujourd’hui aussi redistributifs que les minima sociaux. Profitant aux ménages pauvres et modestes, ils permettent à près de 14 millions de personnes de réduire leur taux d’effort, tout en rassurant leurs bailleurs, sans effet inflationniste clairement démontré : si ces APL coûtent cher, c’est parce que la pauvreté s’est répandue et que les loyers sont trop élevés.

Alors que le Gouvernement promeut le « logement d’abord » pour les personnes aux portes du logement, ces économies constituent un mauvais coup. Au moment où s’ouvre le débat autour du projet de loi de finances, il est encore temps de retrouver la raison et de réaffecter ces sommes en direction des personnes mal logées, d’encadrer les loyers du parc privé et de réduire les loyers du parc social pour les ménages à bas revenus.

 

CONTACT PRESSE

Anne Simonot, Chargée des relations médias
asimonot@fondation-abbe-pierre.fr
Tél. : 01 55 56 37 45
Port. : 06 23 25 93 79