1,2 millions de mal-logés en Ile-de France

Parmi les 4 millions de personnes mal logées que compte notre pays, 1,2 millions vivent dans la région la plus riche de France.

08/10/2019 | Crédits photos : Pierre Faure

Faute d’une dynamique de construction suffisante, de continuité et de lisibilité dans l’action,  de volontarisme dans l’encadrement des marchés  et de financements adéquats pour réduire  les déséquilibres territoriaux tout en apportant  une réponse solidaire et ajustée aux besoins  des personnes - notamment les plus fragiles -, la crise du logement reste très ancrée en Île-de-France.

L’Île-de-France représente 18,2 % de la population nationale et les indicateurs de mal-logement et de difficultés à se loger y sont alarmants :

La région concentre en effet 33 % des habitants en bidonvilles, près de 34 % des demandes d’HLM, 41 % des expulsions locatives effectives, 64 % des recours DAHO et 59 % des recours DALO, 61 % des ménages Priorités Urgentes DALO restant à reloger, 63 % des situations de surpeuplement accentué…

Un mal-logement constamment alimenté

Avec l’augmentation des dépenses (loyers et charges) pour se loger, 19 % des franciliens se déclarent en difficulté de paiement à la fin du mois (ENL 2013) même s’il n’y a finalement « que » 5 % des ménages locataires franciliens qui sont en situation d’impayés.

Néanmoins, l’Île-de-France est la région la plus touchée par les expulsions ; elle totalise 26 % des décisions de justice prononçant l’expulsion et 41 % des expulsions effectives du territoire national (données 2017 du Ministère de la justice)

Plus personne n’est aujourd’hui protégé de l’expulsion locative : elle peut toucher les personnes âgées, les personnes souffrant de graves handicaps, les personnes sous tutelle… Même les ménages dont le relogement est pourtant reconnu « prioritaire et urgent » au titre du DALO peuvent être expulsés avec le concours de la force publique.

La Fondation présentera son éclairage régional sur l’ État du mal-logement en Île-de-France, puis animera une table ronde thématique sur différents enjeux du logement dans la région aux dates et lieux suivants :

  • Le mardi 8 octobre à 9 h à Paris, à l’espace Reuilly (75012) :
    Thème de la table ronde:  « Habiter demain l’ Île de France : regards sur les transformations sociales et urbaines ».
     
  • Le vendredi 11 octobre à 9 h à Vitry sur Seine (94):
    Thème de la table ronde: « Faire avec les habitants ».
     
  • Le jeudi 17 octobre à 14 h à Clichy-sous-Bois (93):
    Thème de la table ronde: « Faire de l’expulsion une exception ».
     
  • Le jeudi 24 octobre à 14 h à Trappes (78):
    Thème de la table ronde: « La dématérialisation, un plus pour l’accès au logement
    des jeunes ? ».
     
  • Le mardi 29 octobre à 9 h à Clichy la Garenne (92):
    Thème de la table ronde: « Observer, interpeller, accompagner : les associations sur le front du mal-logement ».