9 logements d’insertion en bordure du bois de Vincennes

À Fontenay, une maison 1900 entièrement réhabilitée accueille des familles et des personnes isolées en grande précarité.

13/10/2021 | Crédits photos : Ville de Fontenay sous bois

En 2017, la Solifap, société d’investissements solidaires de la Fondation Abbé Pierre, achetait cette ancienne maison située au cœur d’un quartier résidentiel et proposait un bail à réhabilitation d’une durée de 40 ans à l’association Solidarités Nouvelles pour le logement, « SNL Val de Marne », afin de créer une offre de logements accessibles aux personnes les plus précaires.

Vendredi 8 octobre, 4 locataires déjà installés participaient à l’inauguration de la résidence composée de 9 logements très sociaux, du T1 au T4, dont 3 logements accessibles aux personnes à mobilité réduite.

« SNL n’avait ni les fonds propres pour acquérir la maison ni la possibilité de financer seule les travaux. Nous avons fait appel à l’Anah, au département, à la ville de Fontenay, mais aussi à des Fondations telles que la Fondation Bruneau et la Fondation de la Macif et bien sûr, de nombreux donateurs de SNL, sans oublier la Fondation Abbé Pierre qui a également participé au financement des travaux dans le cadre de son programme « Toits d’Abord ». Grâce à tous ces partenaires, nous avons pu réaliser des logements accessibles, confortables, économes en charges et respectueux de l’esthétique et de l’histoire du bâtiment », précise Laurent Perl, directeur de « SNL 94 ».

Hébergés en hôtels, en situation d’expulsion imminente ou très mal logés, les locataires sont désormais locataires dans des logements dignes, dans lesquels ils pourront se stabiliser le temps nécessaire, grâce à des loyers et des charges très modiques.

« Nous ne sommes pas une alternative au logement social de droit commun. Ici, les locataires bénéficient d’un accompagnement social réalisé par les salariés et bénévoles de SNL Val de Marne. Chaque accompagnement est fait pour eux et avec eux, durant le temps qu’il faut et jusqu’à ce que le logement social de droit commun puisse être envisageable », précise Laurent Perl.

Adra s’est installée avec ses deux filles, âgées de 14 et 9 ans, le 28 septembre dernier. Depuis 8 ans, elles ont sillonné la banlieue parisienne, d’hôtel en hôtel, se partageant à trois une petite chambre.

« Un mois à Evry, un an à Vitry, quelques nuits à Orly… je ne sais pas combien d’hôtels on a fait, je me suis même retrouvée un soir, dehors avec mes filles, je m'en souviens très bien, c'était le 13 juillet 2020. Dans le dernier hôtel, à Fontenay, nous sommes restées un an ½. Pour mes filles et moi, c’est enfin une vie libre et heureuse qui commence ; c’est le début de jours meilleurs, enfin ! Ici, nous sommes chez nous. Je peux cuisiner, faire ce que je veux et mes filles ont chacune une chambre. C’est magnifique.

Adra est comptable, elle a travaillé 16 ans à Dubaï, avant de venir en France. Fin octobre, elle a rendez-vous à Pôle Emploi pour trouver un travail.

« Avant, je n’avais pas le temps. Aujourd’hui, je peux chercher toute la journée et c’est ce que je fais, je suis aussi bénévole dans 2 associations pour aider les autres… L’assistante sociale de SNL m’a aidée pour les APL et dès que j’ai besoin de quelque chose, les bénévoles sont là, très vite disponibles, eux aussi. C’est vraiment formidable… Je remercie beaucoup tous ceux qui ont permis de faire ces logements et qui nous ont permis de nous installer ici. »

Les derniers locataires s’installeront d’ici le début du mois de novembre dans la résidence qui bénéficie également d’un espace de vie collectif pour favoriser le lien avec l’extérieur. Il est ouvert aux familles, aux associations partenaires et aux bénévoles.