Accueillir celles et ceux qui n’ont pas de toit

Dans un contexte de crise sanitaire exceptionnel, les Boutiques Solidarité de la Fondation Abbé Pierre cherchent à répondre au plus vite et au mieux à la détresse des personnes à la rue.

16/03/2020 | Crédits photos : Ljubiša Danilović

Uniques en leur genre, ces lieux d’accueil, animés par des équipes de bénévoles et de salariés, de partenaires et aussi de personnes en situation de grande vulnérabilité, reçoivent chaque jour, de manière anonyme et inconditionnelle celles et ceux qui vivent dans la rue.

En poussant simplement la porte, les personnes en détresse sont reçues et peuvent se poser, se reposer, prendre une collation, une douche, laver leur linge, être écoutées, reçoivent leur courrier ; sont orientées et accompagnées.

Au fil du temps, les personnes accueillies retrouvent peu à peu confiance et s’inscrivent dans une nouvelle dynamique ; elles retrouvent des forces pour faire valoir leurs droits, rechercher un hébergement ou un logement.

« C’est un lieu de parole, une adresse, une maison »

Avant même la création de la Fondation, l’abbé Pierre avait en tête d’apporter une réponse concrètes aux personnes en errance. L’une des premières actions de la Fondation fut de réaliser son souhait en ouvrant la première Boutique Solidarité, à Marseille, le 18 novembre, 1991.

Aujourd’hui, dans son réseau de 30 Boutiques Solidarité, la Fondation accueille de plus en plus de jeunes (14,8 %) et constate également une représentation plus élevée qu’auparavant des familles dans ces lieux d’accueil de jour : 8,2 % des ménages contre 4,1 % en 2014.

 

La course contre la montre

La Boutique Solidarité de la Fondation a dû fermer lundi dernier, comme tous les autres accueils de jour de la Ville, sur ordre de l’Agence Régionale de Santé.

« Il nous a été demandé d’éviter les regroupements et vu le nombre de personnes que nous recevons à la Boutique tous les jours, nous ne pouvions pas faire respecter les mesures sanitaires nécessaires à la protection de tous.

« Nous essayons de nous organiser pour ré-ouvrir la semaine prochaine »

Depuis lundi, nous travaillons en étroite collaboration avec les autres associations pour mutualiser nos moyens et pouvoir mettre en place au plus vite des équipes mobiles mixtes (médicales et para-médicales) pour aller vers les personnes en errance et les orienter au mieux afin qu’elles ne restent pas dehors, sans protection, sans nourriture et sans soin.

Nous réfléchissons également à l’organisation de circuits pour les personnes fragiles et malades… nous voulons être en capacité d’apporter des solutions pérennes à toutes les personnes qui viennent à la Boutique. Et pour cela, il faut des moyens et le plus vite possible. »

 

Aidez-nous à agir ! Donnez. FAIRE UN DON