« Accueillir à la Boutique Solidarité,
ça a vraiment du sens »

Claire a été embauchée en CDI à la Boutique Solidarité « Point d’eau », à Grenoble, en septembre dernier.

05/03/2021

La Boutique Solidarité de Grenoble a ouvert ses portes en 1993, c’est l’une des plus anciennes du réseau de la Fondation. Ici, 150 personnes franchissent le seuil de la porte tous les matins, soit 28 000 passages par an.

Depuis la crise du Covid, la Boutique Solidarité accueille de plus en plus de familles et d’enfants, dont le nombre a doublé en un an…

« Ici, on est vraiment sur l’accueil inconditionnel, gratuit et anonyme. On se met tout de suite au rythme de la personne, sans aucun jugement. On est là pour qu’elle se sente en sécurité… nous avons une petite terrasse, on peut presque s’y sentir comme à la terrasse d’un café… »

Claire fait désormais partie de l’équipe des 4 éducateurs spécialisés qui travaillent à la Boutique Solidarité et qui encadrent une soixantaine de bénévoles, dont 30 anciens accueillis. Ensemble, salariés et bénévoles donnent vie à l’accueil et permettent le bon fonctionnement quotidien de tous les services de la Boutique (douches, domiciliation, petit-déjeuner, laverie...).

« Le bonjour, le café, le souci de l’autre, l’aller vers… c’est quelque chose qui a vraiment du sens ici, dans ce lieu d’accueil de la Fondation Abbé Pierre. Je suis là également pour les bénévoles, pour garantir le bon déroulement de l’accueil et les accueillir eux aussi. Ce que j’aime, c’est que l’on n’est pas du tout dans une logique humanitaire, on n’oblige personne à consommer du service. On est là pour garantir le lien social, le lien humain. Pour le protéger. C’est une manière de travailler que j’apprécie beaucoup et que je n’ai pas rencontré ailleurs.

Quand on est une femme et qu’on vient dans un accueil de jour, c’est loin d’être évident.

Ici, on accueille 80 % d’hommes… pour trouver sa place quand on est une femme, ce n’est pas facile ! En plus, bon nombre d’entre elles ont subi des violences… nous sommes donc particulièrement attentifs à ce qu’elles trouvent un petit coin tranquille dans la Boutique pour qu’elles puissent se poser et se sentir en sécurité.

Les femmes ont besoin d’une écoute spécifique, elles ont des besoins, des questions, notamment sur la santé, qu’elles n’osent pas évoquer avec un homme. Pour répondre à cette demande, à leurs problématiques, nous travaillons aussi sur l’accueil du public féminin. Là encore, nous sommes garants de leur sécurité et de leur sérénité. »