Au plus près des besoins de 330 000 personnes

Lancé le 3 avril 2020, le fonds d’urgence de la Fondation est venu en aide à près de 330 000 personnes partout sur le territoire et à l’étranger.

01/04/2021

Parmi les aides du fonds d’urgence, la distribution de chèques-service aux personnes en difficulté ou en situation de grande précarité a permis et permet encore d’adapter les achats alimentaires à la situation de vie (possibilité ou non de cuisiner…), la possibilité d’acheter des produits d’hygiène essentiels (notamment pour des mères de se fournir en couches pour bébés, en produits d’hygiène de première nécessité…). Enfin, de nombreuses familles avec enfants ont également pu acheter des produits spécifiques (qui sont peu fournis par les services d’aide alimentaire : lait pour les nourrissons, par exemple).

 

 

 

Connus ou non des associations, sans ressource, en hébergement d’urgence, vivant en squat ou en bidonvilles… Plus de 36 000 ménages ont ainsi bénéficié de cette aide pour un montant moyen de 55 euros par personne.

Pour répondre à l’urgence sanitaire et à l’urgence sociale, la Fondation a développé de multiples actions partout sur le territoire, grâce à son réseau de quelque 500 associations partenaires ou structures dans 57 départements.

En France (en métropole et dans l’Ile de La Réunion) et dans certaines régions du monde, le fonds d’urgence de la Fondation a permis de répondre massivement aux besoins des personnes, adultes et enfants, en finançant des actions telles que :

La confection de repas pour les personnes vivant à la rue, l’organisation d’épicerie sociale dans les squats, la distribution de colis alimentaires, élaboration de repas à destination des personnes mises à l’abri à l’hôtel dans les foyers de travailleurs migrants…

L’apport alimentaire (distribution de denrées et de paniers-repas) aux plus modestes, dont les étudiants, souvent sans ressource et sans soutien familial, isolés dans leur chambre étudiante…

L’accès à l’eau et aux sanitaires dans les bidonvilles et dans les squats, la distribution de kits hygiène et de kits bébé à la sortie de maternité…

Le maintien de la scolarité et d’actions périscolaires (séjours de vacances, actions culturelles pendant le déconfinement…) dans les quartiers populaires…

 

 

 

Devant l’augmentation des risques d’impayés de loyer, une aide directe auprès de ménages en difficulté pour éviter le risque de rupture dans le logement…

Enfin, et toujours grâce à l’implication de ses 9 agences sur le terrain, le fonds d’urgence de la Fondation a permis de soutenir 225 projets, soit 275 actions réalisées dans 245 villes, visant à assurer une continuité dans la prise en compte des personnes mises à l’abri vers le logement, notamment dans le cadre du plan « Logement d’abord ».