La Fondation Abbé Pierre a apporté son soutien à un nouveau lieu d’accueil et de services pour les femmes en situation de précarité et/ou sans domicile sur 2020.
29/10/2020

Article rédigé par Anne KAHLHOVEN

Au Tambour ! est le premier lieu d’accueil non-mixte dédié au bien-être des femmes victimes de précarité, d’isolement et de violences sur la Métropole de Lyon.

C’est un endroit de répit : sécurité et intimité sont au cœur du projet. Ici on fait ensemble, on partage des moments de vie et on s’entraide.

Le lieu a ouvert le 1er juillet 2020 et a accueilli une quarantaine de femmes (pour plus de 150 passages).

Les permanences ont lieu les lundi, mardi et mercredi de 14h à 17h et sont des temps collectifs.

La majorité des femmes accueillies n’a pas de solution d’hébergement : beaucoup dorment dans la rue (parking, portes cochères), ou sont hébergées occasionnellement chez des tiers, d’autres sont en CHRS.

Certaines composent chaque jour le 115, d’autres ont abandonné.

100% des femmes accueillies ont été victimes de violences (intra-familiales, conjugales, sexuelles) - ou le sont encore – et ressentent un fort isolement social.

Beaucoup viennent chaque jour, toutes ont envie de participer et l’une d’entre elle est bénévole active.

Vie au local

Les moments partagés permettent de tisser des liens forts et d’établir une confiance mutuelle. On découvre l’autre, ses envies, ses dons, ses appétences, pour construire un projet dans lequel chacune a et trouve vraiment sa place (crêpes-party, jeux, chantiers participatifs…).

Hygiène et beauté

  • Possibilité de prendre une douche (du joli linge et des produits de qualité sont à leur disposition) et de faire une lessive.
  • Des collectes de produits (hygiène, beauté, protections périodiques) sont assurées régulièrement, soit directement par l’association, soit en partenariat avec d’autres structures (Règles Elémentaires, Fondation des femmes, Fondation Monoprix,…), les personnes peuvent repartir avec ce dont elles ont envie et besoin.
  • Une coiffeuse fait partie de l’équipe bénévole, des ateliers socio-esthétique vont débuter en novembre.

Bien-être

D’ici la fin de l’année, des ateliers en petit groupe et des rendez-vous individuels vont être lancés les matins (lundi, mardi & mercredi) : activités manuelles, photolangage, massages…

Une ostéopathe va proposer 6 créneaux par mois aux femmes accueillies.

Au Tambour ! est également en lien avec de nombreux partenaires santé vers qui elle peut orienter les femmes en fonction de leurs besoins : PASS, Médecins du Monde, Gynéco sans frontières, FRISSE, Santé Commune…

Culture

  • Partenariats avec différentes structures (Célestins, Point du Jour, Comoedia, Astoria, Opéra) : billets suspendus ou offerts pour des représentations
  • Une rencontre est prévue avec Culture pour Tous prochainement
  • Un atelier théâtre hebdomadaire au local débute le 2 novembre

Site internet de l’association : http://autambour.fr/