Avec l’arrivée du froid, les Boutiques Solidarité de la Fondation en première ligne

À Reims, l’accueil Solidaire et Social Ozanam accueille environ 200 personnes les samedi et dimanche.

08/01/2021

Pour lutter contre les températures en dessous de zéro, la Boutique Solidarité Ozanam permet aux personnes accueillies de se réfugier au chaud, de 10h30 à 13h30 les weekends et de 10h30 à 14h30 tous les jours fériés jusqu’au 31 mars prochain, en plus des jours de semaine.

Sur place, les personnes sans domicile bénéficient d'un lieu chauffé où elles peuvent se restaurer, se laver, se poser.

« Notre objectif principal est de permettre à chaque personne hébergée chez des tiers, à la rue, en squat ou en logement insalubre de bénéficier d'un repas chaud durant la période hivernale.
La plupart des personnes qui fréquente cet accueil de jour sont en rupture avec leur famille, leurs amis, leur pays d'origine, le monde du travail, la société dans sa globalité.
Pour beaucoup, la Boutique est le seul endroit où se rendre étant donné la fermeture des autres structures, afin de s'y poser, d'avoir la possibilité de se prendre un repas chaud
», précise Monique Doute, responable de la Boutique Solidarité de Reims.

À Mantes la jolie, la Boutique Solidarité « Déclic » prévoit d'augmenter son ouverture les jours de la semaine y compris les week-ends, de 9h à 13h.

« Ces temps d'ouverture sont propices à des liens plus étroits et à une meilleure relation entre l'équipe d'accueil et les bénéficiaires.
De plus, ces moments sont primordiaux pour les personnes qui dorment dehors ou dans des conditions très précaires afin d'éviter une fragilisation de leur santé, surtout si la période du Covid implique des fermetures de structures sociales ou des limitations d'accueil de public.
Nous apportons donc de quoi se laver, manger, prendre un petit déjeuner, rencontrer l'équipe, faire quelques démarches administratives simples et surtout se réchauffer pour les périodes les plus froides.
Notre public est principalement constitué de personnes vivant dehors et ayant besoin de se réchauffer, plus généralement des hommes entre 30 et 60 ans. Cette action est vraiment destinée aux plus en difficulté sur le territoire, les plus précaires
», confirme Philippe Langonne, responsable de « Déclic », à Mantes-la-Jolie.

D’autres Boutique Solidarité ont également élargi leurs horaires d’ouverture en week-end pour répondre à la détresse des personnes en errance, notamment à Toulouse où la structure ouvre ses portes en fin de semaine, de janvier à mars.

L’an dernier, 3 463 personnes sont venues à la Boutique (dont 295 passages de femmes) sur 12 week-end de janvier à mars, de 10h15 à 12H45 et de 13h45 à 17h45 le samedi et jusque 18h15 le dimanche.