À Caen, un logement performant énergétiquement

Après travaux, la consommation énergétique du studio a baissé de 73 %.

01/02/2021

Grâce au financement de la Fondation dans le cadre de son programme « Toits d’Abord », l’association « Revivre » a pu financer des travaux d’isolation dans un studio acquis en 2018. Changement d’une grande baie vitrée et des 2 fenêtres, isolation du mur nord ; installation d’une porte d’entrée donnant sur l’extérieur avec isolation phonique et thermique… Au total, la consommation énergétique a pu être réduite de 73 % dans le studio de 37 m2 situé dans une copropriété construite dans le centre de Caen, dans les années 60.

Après les travaux réalisés en 2019, Benoit, 34 ans, bénéficiaire du RSA, s’est installé en mai dernier :

« C’est une étape essentielle pour moi, j’ai signé un contrat de location pour 3 ans et je me sens vraiment libéré d’un poids. Je peux me consacrer à 100 % à ma recherche d’emploi, sans avoir à me soucier de trouver un logement pérenne. Je me sens privilégié par rapport à beaucoup de personnes qui ne sont pas dans ce cas… Le studio est vraiment spacieux et lumineux, je m’y plais beaucoup. En plus, le voisinage est très sympathique et je suis tout près des commerces et des transports. J’ai pris mes marques, je me sens vraiment bien ici. Je vais enfin pouvoir rester ici aussi longtemps que je le souhaite.»

Originaire de Caen, Benoit travaille dans l’hôtellerie-restauration. Il a connu des mois de galère dans les années passées. « J’ai vécu plusieurs mois en foyer et avant cela, j’ai connu les appels au 115… J’ai passé une quinzaine de nuits dehors, quand il fait -7 °, ce n’est vraiment pas drôle !

Malgré le contexte, je ne perds pas espoir pour le travail, on cherche du monde dans la restauration collective, dans les hôpitaux et les Ephad, par exemple. Je devais faire la saison hivernale dans une station de ski, mais cela a été annulé…

J’espère qu’on va bientôt pouvoir reprendre une vie normale. Avec les APL et le loyer accessible ici, j’ai un reste-à-vivre de 400 euros. Les fins de mois ne sont pas toujours évidentes, mais je mange à ma faim et je suis bien logé ! J’avoue que c’est vraiment agréable de se sentir bien chez soi et d’être dans une situation stable. »


Depuis 2017, c’est le 6e logement rénové par l’association « Revivre » que la Fondation finance dans le Calvados, dans le cadre de son programme « Toits d’Abord » ; tous ont permis un gain énergétique au bénéfice de leurs locataires modestes.