Des cartes bancaires solidaires

La Caisse d’Epargne lance aujourd’hui une collection de cartes bancaires solidaires avec le street artiste L’Atlas au profit de la Fondation.

27/05/2020

La Caisse d’Epargne lance dès aujourd’hui une nouvelle collection de cartes bancaires solidaires au design inédit créé par le street artiste L’Atlas. Pour chaque carte, deux euros seront reversés à la Fondation Abbé Pierre. Pour chaque carte solidaire, deux euros seront reversés à la Fondation Abbé Pierre.

Depuis sa création, la Caisse d’Epargne œuvre pour être utile au plus grand nombre et promouvoir une société plus inclusive. En cette période où les personnes les plus démunies ont été et vont être particulièrement affectées, la solidarité est plus que jamais au cœur de ses préoccupations.

La Caisse d’Epargne a donc choisi de renforcer ses engagements auprès de la Fondation Abbé Pierre et sa collaboration avec L’Atlas en créant une nouvelle collection de cartes bancaires, véritables œuvres d’art de poche, en édition limitée.

Très attachée à la culture du street art, la Caisse d’Epargne s’était déjà associée en 2018 à trois artistes majeurs de l’urban art (JonOne, Stoul et Darco), à travers la création d’une collection de cartes bancaires pour célébrer son bicentenaire. La vente de ces cartes et de leurs œuvres sur toile lors d’une grande vente sur l’art contemporain urbain en 2019 avait déjà été un succès et avait permis de reverser plus de 26 000 € à la Fondation Abbé Pierre.

Figure majeure du street art, Jules Dedet, alias L’Atlas, a su imposer son style singulier inspiré de la calligraphie orientale, aussi bien sur ses toiles que dans la rue. Il est devenu l’une des figures emblématiques de l’art urbain en France comme à l’international, grâce à ses œuvres extrêmement graphiques, reconnaissables entre mille et ambitionne dans sa démarche artistique de réconcilier la ville et l’Homme, l’extérieur et l’intérieur.

« Le street art c’est utiliser l’espace public comme lieu d’expression et lieu d’exposition. C’est aussi rendre la rue et la ville plus riches, plus humaines, plus chaleureuses : en cela, je me retrouve pleinement dans les valeurs et les missions de la Fondation Abbé Pierre », ajoute Jules Dedet, alias L’Atlas.

L’Atlas a accepté de mettre son talent au service de la Caisse d’Epargne en réalisant une série de cartes bancaires en édition limitée ainsi qu’une œuvre grand format qui sera vendue aux enchères.

L’intégralité des recettes liées à la vente de ces visuels de cartes bancaires et de son œuvre sera reversée à la Fondation Abbé Pierre pour l’aider dans sa mission : permettre à toute personne défavorisée d’accéder à un logement décent et à une vie digne.

« La Fondation Abbé Pierre est heureuse de bénéficier du soutien de la Caisse d’Epargne et d’un street artiste de la renommée de L’Atlas. À l’heure où la crise sociale s’ajoute à la crise sanitaire que nous connaissons, cette nouvelle collaboration permettra à la Fondation de continuer à mener à bien ses missions au service de la dignité des personnes », précise Christophe Robert, délégué général de la Fondation