Droit de vivre ?
Message de l'abbé Pierre

27/02/2020 | Crédits photos : Laurent Gilles

Le 15 juin 1990, l’abbé Pierre se faisait le porte-parole de nombreuses associations, autorités religieuses et groupes politiques divers. Son message s’adressait au Premier ministre de l’époque et au Maire de Paris

 

« Je crie vers vous parce que vous êtes les élus, et donc vous êtes responsables des actions et des inactions, de celles qui font le Bien de Paris et de la France, et celles qui font son Mal, en actes ou en inactions »... « Malheur aux démocraties riches qui se moqueraient de ceux qui souffrent. Qui leur diraient : « Silence et au pas ». Dans ces extraits l’abbé Pierre rappelle à nos édiles les droits fondamentaux de tout être : le toit, le pain, le travail, l’école, les soins... Tout simplement le droit de vivre. Qu’en est-il aujourd’hui face aux personnes contraintes de vivre à la rue ? Qu’en est-il aujourd’hui face à l’inquiétude légitime de la Fondation devant les orientations du gouvernement en ce qui concerne la politique du logement (baisse des APL et fragilisation des HLM) ? À quelle échéance la promesse du Président de la République sera-t-elle véritablement effective : Plus personne contraint de vivre à la rue ? 11 ans après le décès de l’abbé Pierre, son message est malheureusement toujours d’actualité : « La misère n’est pas une fatalité, elle vient de nous, de notre absurdité, de notre incapacité à penser le partage »