La Fondation améliore les conditions de vie des plus défavorisés à Oulan-Bator.
11/02/2019

Le soutien de la Fondation concerne plusieurs projets qui s'étendront au moins sur 18 mois.

La Fondation soutient 6 projets en Mongolie aux côtés des associations PADEM et GERES, dans les quartiers les plus pauvres d’Oulan-Bator, la capitale, qui compte environ 3 millions d’habitants.

L’un d’entre eux est destiné à 1 000 familles vivant en yourtes ou dans des maisons en bois souvent vétustes et très mal isolées, dont l’habitat sera rénové afin d’améliorer les conditions de vie et réduire les dépenses de chauffage, particulièrement lourdes du fait d’un hiver long (6 à 7 mois) et rigoureux. Dans ce pays, se chauffer peut nécessiter plus de 2,5 à 3 tonnes de charbon par hiver et par foyer.

De plus, d’ici l’été 2019, des travaux importants de rénovation de l’habitat pour des personnes en situation de handicaps (aveugles ou ne disposant pas d'accessibilité à proximité de leur maison) vivant en yourte vont être réalisés ; un accompagnement et des formations adaptées aux pathologies seront destinés à chacun des bénéficiaires.


Oulan-Bator, ville toujours en pleine croissance, compte une population qui a doublé entre 2001 et 2011. Elle abrite dorénavant près de 44 % de la population totale du pays, estimée à un peu plus de 3 millions d’habitants. 16 % des ménages à Oulan-Bator sont extrêmement pauvres et donc particulièrement vulnérables aux conséquences économiques et climatiques. La pauvreté la plus élevée se retrouve principalement dans les "ger areas", vastes zones péri-urbaines qui s’étendent autour du centre de la ville d'Oulan-Bator.

Dans un autre quartier, 3 maisons-pilote de 30 m2 (une chambre, un salon et une petite salle de bain) vont être construites. Equipées d'un panneau solaire, avec latrines à l'extérieur, elles permettront le relogement durable de 15 personnes. L’accès à l’assainissement et à l’hygiène dans une école et un pensionnat en zone rurale font également partie des projets mis en oeuvre. Dès mars 2019, 249 élèves et pensionnaires disposeront de toilettes et salles de bains.


Enfin, la construction d’un foyer d’accueil pour femmes et enfants victimes de violences domestiques dans la ville de Tsertserleg, dans l’Ouest de la Mongolie, viendra compléter ces interventions ; les travaux seront réalisés durant le printemps et l’été 2019.