La R5 graffée par JonOne rapporte 14 000 euros à la Fondation.

"Je l'ai achetée pour la Fondation" : C'est ainsi que l'acquéreur de la R5 customisée par JonOne s'est exprimé après la vente aux enchères d'Artcurial, mercredi 4 février.

02/02/2015

Il est le plus grand collectionneur du monde de graffitis et de street art. À son actif, 300 livres de collection sur le sujet, un millier de mètres carrés de stockage d'oeuvres d'art d'artistes américains, anglais, français....
 

"J'ai commencé à collectionner les Bandes Dessinées quand j'avais 6 ans.... Cela remonte donc à plusieurs années ! Cette passion, je la considère comme une véritable responsabilité de donner du sens aux oeuvres des artistes, de les mettre en avant, d'expliquer leur travail et de faire en sorte qu'il soit préservé. Je me sens l'âme d'un justicier.

Je recueille des témoignages de tous les artistes connus que je rencontre partout dans le monde : ils témoignent à travers leur art d'une culture, d'une histoire. Il faut protéger les artistes, et particulièrement les artistes de la rue qui sont très souvent en difficulté à leurs débuts...

Le graffiti est né dans les années 60, il fait partie de la rue, c'est une culture de la rue qui livre un message. Pour moi, c'est très important qu'on l'entende et qu'on le découvre. Je fais beaucoup de prêts aux musées qui me le demandent, aux expositions internationales.

Ma motivation entière et complète : aider la Fondation !

Bien sûr, je connais l'artiste JonOne avec qui j'ai notamment beaucoup parlé lorsque je l'ai rencontré l'an dernier, à Miami. C'est un artiste au talent formidable, un travailleur et un technicien hors du commun. Humainement, c'est également quelqu'un de très généreux.

Je n'avais encore jamais acheté de voiture de collection et ça n'était pas mon intention au départ. Mais lorsque j'ai vu la Renault 5 dont la vente était au profit de la Fondation, je n'ai pas hésité une seconde, j'ai levé la main et pour la première fois, je ne l'ai plus du tout baissé de la vente ! 

L'action de la Fondation Abbé Pierre, j'y suis particulièrement sensible et faire un don pour financer ses actions en achetant cette voiture customisée par un artiste de talent, cela m'a paru évident.

Je suis vraiment heureux de l'avoir fait et de pouvoir ainsi faire un geste pour les personnes mal logées, les personnes dans la précarité. La misère que connaisse beaucoup de gens me désole. Heureusement que des associations comme la Fondation agissent au quotidien pour le logement des plus défavorisés.

Mes parents m'ont éduqué en me transmettant une valeur qui ne me quitte pas, celle d'aider les autres. Pour aider la Fondation, je serai toujours là.