« Merci d’avoir pensé à nous »

Depuis le début de la crise sanitaire, la Fondation soutient les plus fragiles et garde le lien avec celles et ceux qui sont mal logés et qui ont souffert de l’isolement.

 

25/05/2020

Distribution de tickets-service 

 « Merci d’avoir pensé à moi et à ma famille » Mme T.

« Tout était très bien organisé, je n’ai pas eu de difficulté à les récupérer : ce n’est pas rien cette aide, ça change beaucoup de choses ! » Mr L.

Accompagnement des ménages

Menacée d’expulsion et bloquée dans ses démarches de relogement par l’existence d’une dette de plus de 10 000 euros, Mme C. avait un rdv avec le crédit municipal, annulé à cause du confinement : « Aucune nouvelle du Crédit Municipal, aucune nouvelle des accords collectifs, aucune nouvelle du Dalo, il n’y a que la Fondation Abbé Pierre sur qui je peux compter ! » 

Pour Mme R, « heureusement que la Fondation Abbé Pierre existe ! J’ai entendu qu’elle demandait de l’argent pour les plus précaires, c’est très important car je ne suis pas la seule à avoir des difficultés »

« J’avais une boule au ventre et il n’y a que vous pour me rassurer. Désolée de vous déranger, mille mercis. Je me sens mieux maintenant » Mme H.

Mme M qui n’a pas de téléphone et avec qui la Fondation échange par mail :

« Je profite de ce mail pour vous témoigner de toute ma gratitude pour m'avoir témoigné de l'attention durant cette période ».

 

Mal-logement et relogement

 « Je n’y croyais pas, tout le monde me disait que ce n’était pas la peine d’espérer une proposition de logement, sauf vous. Vous m’avez dit de continuer d’y croire et voilà c’est arrivé, j’ai une proposition, je sais que je ne suis pas toute seule, mais vous aviez raison. Merci de nous aider » Mme I.