Promotion des habitants :
9e journée de rencontre des acteurs

La Fondation organise la 9e rencontre nationale des acteurs associatifs qu’elle soutient dans les quartiers populaires.

22/11/2021 | Crédits photos : DR

Plus de 50 associations partenaires de la Fondation Abbé Pierre se retrouvent mardi 23 novembre pour une journée d’échange en faveur de la promotion des habitants et de leur bien-être dans les quartiers défavorisés.

Malgré la longue et difficile période de la pandémie et les conséquences économiques et sociales de la crise Covid, le grand mouvement d’entraide et de solidarité dans les quartiers populaires ne s’essoufle pas, bien au contraire… Cette journée nationale permettra de dresser un état des lieux de l’implication des habitants, des associations et du soutien de la Fondation.

« Une vraie progression de la démarche citoyenne »

Aminata Koné, administratrice de la Fondation, participe à cette journée pour la 6e fois :

« C’est un temps fort pour la Fondation car c’est vraiment un partage d’expériences et une visibilité sur les actions menées. Au début, les habitants et les associations montraient surtout leurs difficultés… aujourd’hui, ils sont là pour transmettre les effets positifs de leurs résultats. On a passé un cap.

Les habitants font des choses extraordinaires dans leur quartier. La Fondation n’est pas un financeur comme les autres, elle laisse beaucoup de liberté et n’impose aucun cadre rigide aux associations ; cette liberté favorise peu à peu, la prise de responsabilité, l’affirmation des habitants qui osent de plus en plus aller vers les autres acteurs, notamment vers les pouvoirs publics. Il y a une vraie progression de la démarche citoyenne. Ces journées montrent bien encore une fois l’importance des ressources humaines et appuient la Fondation dont l’une des priorités est la participation des personnes. »

Cependant, un fossé se creuse entre les plus vulnérables et le reste de la société. Favoriser l’existence de lieux pour mener un travail social pérenne et solide reste une exigence pour la Fondation qui intervient dans les quartiers depuis de nombreuses années. L’expérience de la lutte pour la dignité et le droit au bien-être de tous en situation de crise a ouvert les yeux de toutes les parties prenantes dans les quartiers, cette journée de travail se penchera sur les enseignements de ces mois inédits.

Enfin, face au désengagement des pouvoirs publics dans ces territoires, il devient nécessaire d’ouvrir des perspectives nouvelles en apprenant, en se familiarisant notamment avec le monde de l’entreprise sur le territoire. Comment réussir une telle mutation au bénéfice des habitants ? Cette question sera également débattue tout au long de la journée