Sénégal, Kenya, Madagascar : la Fondation lutte contre la pandémie

Grâce à son « fonds d’urgence SDF », la Fondation intervient aussi à l’étranger auprès des plus vulnérables.

28/05/2020 | Crédits photos : Padem/ONG JED

Depuis plus de 15 ans, la Fondation intervient dans de nombreux pays en développement grâce à son partenariat avec l’association « PADEM » (Programme d’aide et de développement aux enfants du monde).

Depuis le début de la pandémie Covid-19, « PADEM » a décidé d’intervenir prioritairement dans 3 pays où elle souhaite lutter contre la propagation du virus et assurer la sécurité alimentaire dans les zones de confinement. Dans le bidonville de Kibera ou dans la décharge de Dandora, au Kenya, environ 700 000 personnes vivent entassées sur quelques km2…

Création de stocks d’urgence de produits hygiéniques et désinfectants et soutien à la production artisanale de savons, solutions hydro-alcooliques, masques, huiles essentielles ou plantes ; distribution de produits d’hygiène aux familles les plus vulnérables et aux établissements accueillant des enfants et des jeunes en situation de vulnérabilité ; renforcement des équipements de base (thermoflash, produits désinfectants, masques, médicaments de première nécessité, etc.) dans les dispensaires locaux ; soutien au personnel soignant…
Après un mois, ce sont d’ores et déjà 20 290 personnes, adultes et enfants qui ont pu bénéficier d’une aide concrète dans ces 3 pays où l’association intervient depuis plusieurs années. 

Dans le cadre de son fonds d’urgence, la Fondation a soutenu « Padem » à hauteur de 12 %, permettant ainsi la production artisanale de gel hydro-alcoolique et de masques, la distribution de denrées alimentaires de base (riz, huile…) pour éviter les risques de malnutrition et le développement d’actions de sensibilisation (formation d’agents communautaires aux gestes barrières). À plus long terme, pour préparer l’après-confinement, la reprise de l’activité économique locale sera favorisée par le biais de micro-crédits proposés aux femmes.