Sète à toi ! Quand est-ce qu’on recommence ?
25/06/2019 | Crédits photos : René Maitre

Habitants des Pensions de famille, personnes accueillies dans les Boutiques Solidarité : les 5 journées de rencontres sportives à Sète ont été inoubliables pour tous les participants, salariés et bénévoles de la Fondation compris.

Sous un soleil et un ciel bleu qui se sont installés pendant toute la durée des Rencontres, les activités sportives « classiques » étaient organisées chaque matin et pour la première fois cette année, avec une vue sur la mer imprenable. « Même le réfectoire où nous prenions tous les repas donnait directement sur la mer. C’était magnifique ! », précise une salariée.

Chaque après-midi, des sorties typiques et des sports aquatiques étaient proposées aux quelque 400 participants dont beaucoup ont découvert qu’ils avaient de réelles capacités physiques : « Au début, la première sortie à vélo n’a pas été très longue car les participants étaient fatigués… mais au 4e jour, la sortie réalisée a atteint les 34 km ! », un score dont tous les participants étaient très fiers…

« Toucher l’eau »

Pour certaines des personnes participantes, ces quelques jours de vacances étaient littéralement extraordinaires : « voir la mer », « toucher l’eau », se lancer et se baigner… ou encore prendre le large en Catamaran, il y en avait pour tous les goûts et partout, l’émotion et la joie étaient intenses.

Maël, 23 ans, est stagiaire au siège de la Fondation depuis plusieurs mois et il n’avait jamais participer à un tel événement. « Cette première expérience était vraiment unique ! Je me suis occupé des groupes inscrits à la plongée et à la pêche. Encadrés par 3 ou 4 moniteurs, nous avons eu le plaisir de découvrir des endroits magnifiques à ciel ouvert et dans les fonds marins… À 3 mètres de profondeur, nous avons par exemple regardé de près un canon de l’époque napoléonienne. Un moment fort pour nous tous, et particulièrement pour ceux et celles qui n’avaient jamais plongé, dont je faisais partie ! »

Autre anecdote parmi tant d’autres, une personne accueillie dans l’une des structures sètoises animait l’activité pêche à la ligne sur le port. Durant les 5 jours, il n’y a pas eu photo et de l’avis de tous, les salariés et bénévoles de la Fondation étaient nettement moins doués que les vacanciers !

Enfin, après le dîner, des soirée à thèmes étaient proposées (fanfare, karaoké…)… et pour ceux et celles qui n’avaient plus assez d’énergie pour chanter ou danser, restaient la farniente et le plaisir de la discussion dans le parc, en bord de mer ou ailleurs… Alors, quand est-ce qu’on y retourne ?