Fondation Abbé Pierre : les loyers de la métropole de Lyon de moins en moins accessibles aux ménages modestes.
29/06/2021 | Crédits photos : Bertrand Gaudillère

Le cas de Paris n’est plus un phénomène unique. Les villes attractives comme Lyon empruntent des chemins similaires sur la hausse des prix à l’achat et la hausse des loyers. C’est ce que démontre cette nouvelle étude publiée ce mercredi 30 juin et menée par Loïc Bonneval, chercheur au Centre Max Weber - Université Lyon 2 pour le compte de l’agence régionale Auvergne-Rhône-Alpes de la Fondation Abbé Pierre.

Basée sur une analyse comparative entre l’évolution du prix des loyers et le taux d’effort (le poids des dépenses allouées pour se loger) de plus de 600 ménages locataires accueillis à la Maison de l’Habitat/Alpil à Lyon*, elle permet de voir l’évolution depuis 10 ans des prix des logements privés et des loyers dans la Métropole de Lyon et leurs incidences sur le budget des ménages les plus modestes.

Cette étude fait émerger plusieurs chiffres intéressants :

  • Entre 2007 et 2017, les prix du logement privé, à l’achat, dans la métropole de Lyon ont augmenté d’environ 30 % alors que le revenu médian n’a lui augmenté que de 17 %.
  • Les loyers des ménages locataires du parc privé interrogés ont augmenté en moyenne de 21 % entre 2007 et 2020, soit une hausse supérieure à celle de l’ensemble des loyers sur l’agglomération lyonnaise (+15 %).
  • Pour ces ménages modestes, le taux d’effort moyen pour se loger est de 53 %. Certaines situations extrêmes se rapprochent même des 72 %.

Enfin, l’étude montre que les ménages concernés par un taux d’effort élevé sont moins précaires financièrement qu’en 2007, ce qui permet de conclure que l’alourdissement du budget logement n’est pas dû à un appauvrissement des ménages concernés mais bien à une augmentation des prix du logement privé dans la métropole lyonnaise.

Alors que les communes de Lyon et de Villeurbanne s’engagent dans une démarche d’encadrement des loyers, cette étude doit permettre une attention accrue des pouvoirs publics locaux quant aux mécanismes de régulation. L’agence régionale Auvergne-Rhône-Alpes de la Fondation Abbé Pierre est à la disposition des décideurs pour trouver des solutions dignes de logement à toutes les personnes de la métropole lyonnaise.

Conférence de presse le mercredi 30 juin à 9 h
à l’agence de la Fondation Abbé Pierre - 283 Rue de Créqui - 69007 Lyon
Toutes les mesures de sécurité sanitaire nécessaires seront mises en oeuvre pour vous accueillir.

En présence de :
Véronique Gilet, directrice régionale de la Fondation Abbé Pierre
Loïc Bonneval, chercheur au Centre Max Weber – Université Lyon 2
Dalila Boukacem et Evelyne Guerraz, de l’association Alpil

* Soutenue par la Fondation Abbé Pierre et par les institutions locales, cette association lutte pour l’insertion par le logement et accompagne des ménages en situation d’impayés, d’expulsion ou pour qui le loyer est devenu trop cher.
 

CONTACTS PRESSE

Anne LAMBERT DE CURSAY & Solène DALBAN / relations médias de la Fondation Abbé Pierre
media@fap.fr • 06 23 25 93 79

Véronique GILET / Directrice régionale Auvergne-Rhône-Alpes
vgilet@fap.fr / 06 34 41 51 56