L'état du mal-logement en région PACA
10/04/2018

La 23e édition du rapport annuel sur « L’État du mal-logement en France » de la Fondation Abbé Pierre livre une nouvelle description de la crise du logement.

Ce rapport met l’accent sur une des formes de mal-logement les plus difficiles à vivre : le surpeuplement. En déclin sensible pendant des décennies, le surpeuplement connaît une recrudescence inquiétante au cours des dernières années.

Si les discours en faveur du « Logement d’abord » vont dans la bonne direction, des actes posés depuis six mois sont profondément inquiétants : coupes aveugles dans les APL, ponction massive sur le secteur Hlm, répression contre les personnes migrantes…

Or la mise en œuvre d’une vraie politique de « Logement d’abord » ne peut que s’inscrire dans une politique du logement globale plus vertueuse et volontariste, si elle veut avoir une chance d’atteindre son but : l’éradication du sans-abrisme.

Refusant de céder à la fatalité, la Fondation attache une grande importance aux réponses politiques qu’appelle le mal-logement et pense qu’il est encore temps, en ce début de quinquennat, de redresser le tir.

Au niveau régional, les diverses manifestations du mal-logement et les réponses politiques apportées seront présentées à partir d’un état des lieux de plusieurs grandes tendances en région PACA (l’absence de réponse aux personnes à la rue, le retour des bidonvilles, l’incapacité à proposer suffisamment de logements à loyer abordables, le manque de volonté politique pour appliquer la loi SRU ou traiter l’habitat indigne).

L’analyse de la Fondation Abbé Pierre sera ponctuée de témoignages d’acteurs, associatifs, issus de la société civile, ou bailleurs sociaux.

 

CONTACT PRESSE

Anne Lambert de Cursay, Chargée des relations médias
media@fap.fr - 06 23 25 93 79