Mal-logement dans les Hauts-de-France : la Fondation Abbé Pierre présente son 24e rapport
20/03/2019 | Crédits photos : Pierre Faure

Une violente crise sociale secoue notre pays. De nombreux Français expriment leur crainte de sombrer dans la précarité en raison d‘un quotidien de plus en plus difficile. Alors que certains n’ont plus les moyens de se chauffer, que les expulsions locatives atteignent des records, que l’impunité des marchands de sommeil et l’insuffisance des pouvoirs publics en matière d’habitat indigne engendrent des drames, la Fondation Abbé Pierre souligne que la lutte contre le mal-logement doit être une priorité nationale.

Le 24e rapport sur « L’État du mal-logement en France » et un éclairage régional sont présentés aujourd'hui à Roubaix, à l’Ecole Nationale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse de Roubaix.

Lors de la matinée, la Fondation propose une analyse de la situation du mal-logement en France et questionnera ensuite la situation des personnes sortant d’institutions (de détention, d’Aide Sociale à l’Enfance ou d’hôpital psychiatrique) qui, faute d’accompagnement, se retrouvent souvent sans solution de logement; des « sorties sèches », qui s’apparentent parfois à de véritables expulsions, aggravent leur vulnérabilité et les conduisent parfois aux portes de la rue.

En fin de matinée, l’équipe régionale apporte un éclairage sur la situation régionale et l’avancement en région du plan quinquennal pour le « Logement d’abord », consistant à orienter directement les personnes sans-domicile vers un logement autonome. Bernard Hazebroeck, vice-président de la Métropole européenne de Lille, présente à cette occasion son développement.

Lors de l’après-midi, en partenariat avec la Métropole européenne de Lille, des ateliers participatifs sont organisés sur 4 thématiques : la connaissance des publics sans domicile, le logement des jeunes, les solutions de logement adapté et la place de la santé dans la politique du « Logement d’abord ». Les propositions issues des échanges participeront à la réécriture du prochain Plan Départemental d’Accès au Logement et à l’Hébergement des Personnes Défavorisées et au Plan Local de l’Habitat.