« Osez la solidarité ! » à Mulhouse
09/05/2019

La Fondation participe à la semaine associative et militante du 10 au 17 mai, dans le Haut Rhin.

La Fondation Abbé Pierre et le Collectif des Associations Unies 68 constatent aujourd’hui que de nombreux discours publics justifient une remise en cause du principe républicain de fraternité. Par effet immédiat, ces discours affaiblissent le socle de la solidarité envers les plus vulnérables.
La semaine « Osez la solidarité ! » organisée pour la troisième fois sur le département, est une occasion de montrer que notre territoire et ses habitants entendent ne pas se résoudre à voir la pauvreté sans cesse progresser dans notre pays et de promouvoir une solidarité assumée, engagée, humaniste.

Impertinent solidaire !

Se proclamer « solidaire » devient, dans nos sociétés, un acte de plus en plus subversif. Par un étrange et inquiétant retournement des valeurs exprimer, en parole ou en acte, une pensée ou un geste altruiste uniquement motivé par la fraternité humaine ou par le bien commun, est aujourd’hui dévalorisé, suspecté voire décrié.
Les bénévoles, les acteurs engagés de la société civile, les salariés des associations, qui agissent au quotidien auprès des plus vulnérables pour un monde plus juste, sont en ce sens de plus en plus souvent considérés comme des « impertinents » par une partie de la société. Mais, nous persistons et assumons tous notre impertinence solidaire !

Etre un Impertinent solidaire, c’est ne pas se résigner à la fatalité d’un monde qui intégrerait la précarité, la pauvreté, la souffrance et la peur comme horizon nécessaire au développement humain.
En donnant la parole aux hommes et aux femmes de bonne volonté, les impertinents solidaires entendent :

  • Lutter contre les idées reçues sur la solidarité,
  • Apporter d’autres clés de compréhension du monde,
  • Promouvoir la dignité humaine et combattre les inégalités,
  • Garantir l’accès aux droits et aux besoins élémentaires,
  • Susciter une parole commune, engagée, citoyenne.

Le bus Abbé Road présent dans les quartiers Briand et Fonderie de Mulhouse

Le phénomène du logement indigne est souvent caché, ou mal appréhendé, par ignorance et crainte. Il existe pourtant des solutions pour améliorer les logements. Le bus Abbé Road permet une sensibilisation qui permet de prendre conscience des réalités du logement indigne. Présent les 15 et 16 mai au 5ç et 61 rue Aristide Briand, ainsi que le 17 mai sur le parvis de la Fondation, le bus de la Fondation Abbé Pierre servira de support pour la présentation des politiques d’amélioration de l’habitat : la Fondation Abbé Pierre et les collectivités locales affirment ainsi leur volonté́ d’être plus proches des habitants.

Présentation du 24e rapport sur l’Etat du mal-logement

« Aux portes de la rue… Les sortants d’Institutions » : le rapport 2019 de la Fondation sera présenté au campus de la Fonderie, 16, rue de la Fonderie, à Mulhouse, le vendredi 17 mai, avec la participation de Christophe ROBERT, délégué général de la Fondation

9 heures
Ouverture par Micheline BEHRA, bénévole Fondation Abbé Pierre Haut Rhin.

9 heures 30
1ère partie : Aux portes de la rue : quand l’Etat abandonne les personnes sortant d’institutions

  • Constats locaux : Odile Fournier
  • Le solutions : représentants de l’Aide sociale à l’Enfance, de la Justice et de la Psychiatrie
  • Éclairage national : Véronique Etienne, directrice de l’Agence Grand Est de la Fondation
  • Échanges avec la salle

14 heures
2ème partie : Un logement digne et décent pour tous

Éclairage sur l’analyse des politiques nationales du logement par Christophe Robert, délégué général de la Fondation Abbé Pierre

  • Echanges avec la salle
  • Table ronde : « Ce sera quoi, le logement d’abord pour tous ? »

Un logement digne et décent vraiment pour tous : pour les gens du voyage et les personnes migrantes, à quelles conditions ? Marie-Reine HAUG, Présidente de l’association APPONA et Anne-Marie Weibel, bénévole à la CIMADE du Haut Rhin. Logement d’abord et logement inclusif : les 3 clés de la réussite Alain Couchot, adjoint au maire de la ville de Mulhouse et François Gillet, directeur général adjoint des associations SINCLAIR.

Conclusion de la journée par Christophe Robert,