La Fondation vient en aide aux réfugiés ukrainiens

En Pologne, femmes, enfants, personnes âgées et handicapées sont accueillis par Première Urgence Internationale, partenaire de la Fondation.

14/03/2022 | Crédits photos : PUI

Au poste frontière de Mezdyka, en Pologne, le flux de réfugiés est incessant depuis plusieurs jours, avec une très forte proportion de femmes et d’enfants, alors que les hommes de 18 à 60 ans ne sont pas autorisés à quitter le territoire ukrainien.

Première Urgence Internationale, actuellement basée dans le sud-est de la Pologne, constate que des dizaines de milliers de réfugiés traversent chaque jour les frontières polonaises dans des conditions très difficiles.

Sur les 8 postes de frontières polonais existants, l’association partenaire de la Fondation, vient directement en aide aux réfugiés passant par le poste de frontière de Medyka pour leur apporter informations et protection. 

Les réfugiés sont ensuite accompagnés vers deux points d’accueil (la gare de Przemysl et supermarché Tesco), avant de rejoindre les grandes villes vers lesquelles ils souhaitent se rendre. Ceux qui ne savent pas où aller sont orientés vers des structures internationales les prenant en charge.

Le traumatisme de la guerre et l’exil

 À leur arrivée, la plupart des réfugiés ne sont en possession que du strict nécessaire qu'ils ont pu emporter à leur départ. Traumatisés, épuisés, beaucoup de personnes réfugiées souffrent déjà des conséquences psychologiques de la guerre et de l'exil.  

Sur place, à la frontière polonaise, Première Urgence Internationale effectue sous la supervision d’un psychologue et d’une équipe mobile (composée d’un travailleur social et de volontaires) l’identification les personnes en état de choc émotionnel, de stress aigu, de grande vulnérabilité et ayant besoin d’orientation et de support immédiat. Ce travail d’identification permettra de recenser les personnes et de les orienter vers les espaces dédiés et sécurisés ou vers tout autre acteur adéquat. 

L’association, soutenue à hauteur de 38 % par la Fondation dans cette mission d’urgence, permet également aux personnes réfugiées de bénéficier d’un accès significatif et sûr aux services essentiels - dont la protection - sur les lieux de rassemblement et de transit. Des espaces dédiés aux enfants sont également prévus. Ces espaces sont des lieux d’accueil respectant les normes et recommandations internationales en matière d’organisation, d’hygiène et de sécurité. 

« Pour la Fondation, il est important d’intervenir auprès des réfugiés ukrainiens avec des partenaires que nous connaissons bien et qui ont l’habitude de travailler dans ce pays et dans les pays limitrophes de l’Ukraine. Première Urgence Internationale en fait partie et nous avons d’autres projets en cours de finalisation en Roumanie ou encore en Bulgarie », précise Thierry Hergault, Responsable Solidarité Internationale à la Fondation Abbé Pierre.