« C’est extraordinaire »
18/04/2019

M.P est bénévole à la Boutique Solidarité de la Fondation depuis 8 ans. Tout juste retraitée à l’époque, elle voulait s’investir. « J’ai fait le tour des associations et je n’ai pas hésité, j’ai choisi la Fondation. » Chaque mardi matin, elle a donc commencé par servir le café au bar. « Au début, près de la gare, puis ensuite à l’espace Clovis : ce lieu est vraiment beau et avec le restaurant social, la Fondation complète le soutien que les salariés apportent aux personnes à la rue. Travailler bénévolement dans un tel cadre m’apporte beaucoup. J’apprécie aussi le contact avec l’équipe. »

Aujourd’hui, à 68 ans, M.P consacre plusieurs matinées à la Boutique et participe aux sorties qu’elle organise. « Je fais vraiment ce que je veux, on me laisse une totale liberté et j’aime ça. » Et cette liberté, M.P. l’a mise à profit : depuis 2015, elle donne des cours de français aux personnes qui le souhaitent. « Travailler la lecture et l’écriture avec un jeune ou un adulte, c’est un autre type d’échange et c’est très gratifiant ; le lien est fort et petit à petit, je découvre les besoins, les attentes de chacun. Bien sûr, je ne suis pas travailleuse sociale, mais j’essaye d’apporter mon aide en m’appuyant sur l’équipe salariée. Ces relations humaines, avec les accueillis ou avec les salariés m’apportent beaucoup. C’est extraordinaire ! En tant que citoyenne, à mon âge, c’est un engagement qui me semble valoir la peine et auquel je tiens vraiment. »