Le rire au service des femmes à la rue
30/04/2019 | Crédits photos : @Tomas Bozzato

À Grenoble, l’association « Femmes SDF » a mis en place une initiative inédite soutenue par la Fondation.

Remobiliser les femmes en errance grâce à des actions et des projets collectifs favorisant la parole ; permettre aux femmes de s’exprimer sur leur vécu, leurs difficultés, leurs ressources, en s'appuyant sur une approche de participation et en cherchant à diffuser à l'extérieur ces expériences pour valoriser et sensibiliser…. Tel est l’objectif de l’initiative « Des clowns au local des femmes », en partenariat avec la compagnie "Les Coulisses à Ressorts - Des clowns à ressorts".


En 2019, 12 séances d’atelier clown regroupant au moins de 5 personnes sont prévues. Des femmes à la rue ou en grande précarité fréquentant l’association, se retrouvent pour travailler sur le corps, la prise de conscience, la respiration, la voix, afin d'aller progressivement vers l'expression théâtrale. L’objectif est de permettre le développement d’une écoute et un respect de soi souvent bénéfique pour la vie de tous les jours, mais aussi d’inciter les femmes à faire groupe, de prendre confiance, de trouver une place valorisée et unique en collectivité.

Toutes les réalités vécues par les participantes, tant au niveau individuel que collectif, servent de support à l’expression. Ainsi le clown devient un vecteur pour dire librement ce qui est vécu, ressenti, et permet ainsi de libérer le rire sur une situation qui pouvait initialement être délicate ou difficile. Le clown permet ainsi d’assumer, d’accepter ce qui est.

Le jeu clownesque sera le moyen de dédramatiser certaines questions pour mieux les aborder. Il permet un autre regard sur soi-même et sur les autres. 10 femmes ont d’ores et déjà participé à cet atelier en 2018 et se sont engagées dans la régularité. Leurs retours sur les bénéfices de leur participation au projet sont nombreux et très positifs.

Afin de valoriser leur expérience et de sensibiliser le grand public, un temps de restitution publique sera organisé. Une représentation publique sera proposée aux femmes cette année, tout comme l’an dernier. Une exposition photographique est également prévue afin de garder une trace de cette expérience inédite.