« Les Clochettes » carillonnent solidaires

8 initiatives urbaines pour lutter contre l’exclusion ont vu le jour grâce à l’association « La Cloche » soutenue par la Fondation.

31/07/2019

Depuis 2017, « La Cloche » a lancé plusieurs initiatives urbaines visant à lutter contre l’isolement des personnes sans domicile et favorisant le vivre-ensemble.

« Le Ver Têtu, c’est d’abord un jardin partagé puis un jardin solidaire ouvert en 2015 ; dans ces deux espaces, nous voulons casser les frontières sociales entre les habitants du quartier. Depuis que nous collaborons avec l’association « La Cloche », nous avons mis en place plusieurs activités et avons vraiment réussi à créer une dynamique ! Tout de suite, le courant est passé. Dès que nous nous sommes rencontrés, nous avons eu envie de réaliser les mêmes choses : des activités de jardinage, des moments partagés, des animations autour du jardin, du bricolage, de la déco… », précise Pascale Evrard, animatrice-jardin à la Régie de quartier du 19e arrondissement de Paris. Aujourd’hui, « les clochettes » ont pris racine au Ver Têtu et ont effectivement réussi à développer la mixité sociale dans le quartier.

Ici, dans le plus grand jardin collectif de Paris, l’accueil est bienveillant. Des retraités, des jeunes en insertion, des bénéficiaires du RSA se rencontrent régulièrement pour travailler ou vivre ensemble un moment de détente. Ils sont une quinzaine de « réguliers » à venir au jardin solidaire et à donner un coup de main. « Chacun trouve sa place, ils se sentent dans un endroit agréable et sécurisé où on leur confie une mission. C’est surtout cela que les personnes recherchent : faire et être utile … Et avec la superficie du jardin et l’entretien qui en découle, on ne manque pas d’occupation ! »

Elienne a 80 ans, c’est la doyenne de l’équipe qui vient très régulièrement prêter main verte. « J’ai toujours jardiné. Ici, c’est un lieu formidable, on s’entend tous très bien. L’an dernier, j’ai eu une période de dépression ; venir au jardin m’a donné le tonus dont j’avais besoin ! Je me sens chez moi ici et lorsqu’on nous dit que le jardin est beau, c’est une vraie satisfaction. L’équipe est vraiment soudée et avec les repas partagés, j’ai fait la connaissance d’autres personnes qui viennent d’autres horizons. C’est important de créer des moments de rencontres, des moments conviviaux qui font du bien à ceux qui en ont besoin. Vraiment, je continuerai à venir à chaque fois que je pourrai ! La dernière fois, nous sommes allées à une crèpe-party au CHU, quai de Metz, c’était un moment de partage très fort…»

Qui dit jardin, dit pique-nique et qui dit pique-nique dit repas partagé… Les repas partagés ont lieu à la Régie de quartier toutes les semaines en été et « Les clochettes » ont donné naissance à une version qui se prolonge toute l’année. Devant le succès des activités au jardin, « La Cloche » et la Régie se sont mises d’accord pour entretenir le lien aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur, été comme hiver.

Bonjour et bienvenue !

Comme les animations au jardin, les repas sont ouverts à tous et gratuits, chacun amenant quelque chose. Dehors comme dedans, l’accueil est inconditionnel et « les dames du jardin », le trio de doyennes, a pris plaisir à se retrouver à table avec les jeunes en insertion. Des liens se créent, des anecdotes circulent… pas la peine de s’inscrire ; on vient et l’on partage. Pour préparer ce moment convivial, les équipes associatives, les fidèles de « La Cloche » et les habitants jardiniers ont mis en place un atelier cuisine. Là encore, on y participe que si l’envie est là…

Aujourd’hui, l’association « La Cloche » compte 8 antennes régionales, 300 bénévoles avec ou sans domicile. Outre ces initiatives urbaines, l’association a organisé 273 événements favorisant le lien social et associer 900 commerçants solidaires à son premier projet, Carillon, également soutenu par la Fondation.