Un logement digne, le maintien assuré au domicile

Propriétaire très modeste, Mme S., 55 ans, vivait seule dans sa petite maison à Montoir-de-Bretagne, sans électricité, sans eau courante ni sanitaires.

20/10/2019 | Crédits photos : Nantes Soliha

Branchement au réseau d’eau potable, réfection de la couverture et des sols, charpente et zinguerie sur l’ensemble, drainage périphérique en pied de mur, ravalement des façades, isolation des parois (murs et  plafonds) au rez de chaussée, emplacement des menuiseries extérieures, réfection complète de l’électricité et branchement au réseau… Bénéficiaire de l’Allocation Adulte Handicapée (800 €/mois), Mme S. ne pouvait assumer les travaux nécessaires à l’amélioration de ses conditions de vie et à l’adaptation de son logement.

L’ensemble de la petite maison a été réhabilité dans le cadre d’une sortie d’insalubrité avec le soutien de la Fondation à travers son programme « SOS Taudis ».

De plus, des travaux d’économies d’énergie dans le cadre du programme « Habiter mieux » ont également été réalisés afin de permettre à la propriétaire occupante un réel gain économique. Enfin, le maintien au domicile malgré le vieillissement a été pris en compte avec la pose de panneaux rayonnants et la création de sanitaires adaptés.

Mme S. a adhéré au projet de rénovation et s'est impliquée dès le début. Discrète, la propriétaire ne se plaignait pas de sa situation mais avait bien conscience de la nécessité de réaliser des travaux dans sa maison. C’est l’association « Soliha Loire-Atlantique » qui a permis la rénovation du logement (montage du dossier et suivi des travaux).

Pendant la durée des travaux, Mme S. a pu être relogée sur la commune dans un logement social.

Depuis que les travaux ont été réalisés, Mme S. vit chez elle sécurité et avec tout le confort nécessaire… Pour ceux et celles qui l’ont connue avant les travaux, « son comportement a vraiment changé, elle a retrouvé sa dignité ».