400 personnes vulnérables logées dignement
au Sud Liban

Victimes de la crise syrienne, des milliers de Syriens et Palestiniens se réfugient au Sud Liban et vivent dans des conditions indignes. La crise politique et économique aigüe que traverse actuellement le Liban affecte également les Libanais vulnérables de cette région.

03/08/2020 | Crédits photos : Première Urgence Internationale - Edouard Elias

Depuis novembre dernier, la Fondation soutient financièrement et en totalité l’intervention de l’association « Première Urgence Internationale » dans les quartiers insalubres de la région de Saida où vivent de nombreuses familles dans la plus grande précarité. Pendant un an, avec l’intervention d’artisans locaux, 100 logements insalubres situés sous les standards humanitaires minimaux et loués principalement aux réfugiés, vont être réhabilités.

Constuction de portes et de fenêtres dans les logements aveugles ; installation de sanitaires et de cloisons ; adaptation des logements aux personnes âgées ou handicapées et facilitation à l’accès à l’eau limité aux rares passages des camions-citerne dans ces quartiers… les travaux réalisés jusqu’en octobre prochain procèdent tous de la même démarche que soutient la Fondation.

Ce sont des acteurs locaux (municipalités, comités populaires palestiniens ou associations locales) qui appuient « Première Urgence Internationale » pour identifier les familles bénéficiaires. La plupart d’entre elles consacrent en moyenne 75 % de leur revenu au paiement de leur loyer et dont certaines sont obligées d’avoir recours au surendettement, de déscolariser et faire travailler leurs enfants ou d’ organiser des mariages précoces pour éviter un endettement encore plus élevé.

Chaque ménage locataire repéré se voit verser une aide financière afin qu’il puisse faire réaliser les travaux nécessaires à la réhabilitation de son logement et parallèlement, en contrepartie de la réhabilitation du logement, un contrat est signé avec le propriétaire pour maintenir – voire baisser – le coût du loyer. Dans chaque situation, « Première Urgence Internationale » surveille l’évolution des travaux en se rendant régulièrement sur place.

Face à la crise sanitaire mondiale qui a fragilisé encore plus fortement 62 familles bénéficiaires du programme, la Fondation a complété son soutien financier dans le cadre de son fonds d’urgence Covid. Cette aide financière supplémentaire permettra aux locataires qui se sont retrouvé coupés de leur source de revenu pendant toute la durée du confinement - celle-ci reposant essentiellement sur des petits travaux journaliers - de pouvoir continuer à payer leur loyer et ne pas être expulsés.

 

Aidez-nous à agir ! Donnez. FAIRE UN DON