D’abord Toit : de l’errance au logement

Soutenue par la Fondation, l’association messine accompagne chaque année dans le logement 10 personnes sans domicile fixe.

13/12/2021 | Crédits photos : DR

Ouvert en juin 2019, le dispositif financé par la Fondation Abbé Pierre, Metz Métropole et par la DDTS accompagne aujourd’hui une vingtaine de personnes en grande difficulté après des années de vie passées dans la rue. Parmi elles, 13 sont désormais installées dans un logement, aux alentours de Metz.
 

Identifiées par les équipes de rue, fréquentant la Boutique Solidarité de la Fondation ou bénéficiaires des services du Secours Catholique, les personnes qui intègrent ce dispositif unique en son genre sont orientées soit vers du logement autonome, soit vers du logement atypique (habitat en forêt, en secteur rural…), en fonction de leurs besoins et de leurs désirs, certaines ayant connu la rue depuis plus de 20 ans.

« Nous accompagnons une majorité d’hommes, les plus jeune à 34 ans et le plus âgé, 64 ans. Notre dispositif est vraiment tourné vers un public très éloigné du logement, en grande marginalité. Mais grâce à l’accompagnement, je suis moi-même très surprise de voir comment ces personnes arrivent à se reconstruire, à reprendre confiance en elles. Grâce au « Logement d’Abord », elles peuvent ensuite entamer des démarches solides en adhérant pleinement à ce changement. Leur donner un toit, c’est leur donner une seconde vie », précise Caroline Causse, éducatrice spécialisée au sein du dispositif « D’abord Toit ».

Parmi les nouveaux locataires, Denis, 63 ans, aujourd’hui installé dans un logement de 60 m2, à Ars sur Moselle. Denis a vécu 30 ans dans la rue après avoir travaillé 10 ans comme soudeur et « touché un peu à tout ».

« Je me souviens bien quand je suis arrivé ici. J’étais content d’être dedans. Je regarde beaucoup la télévision, je fais mes courses, je lis. Ce n’est plus la même vie, je me sens à l’abri. Je vais souvent à la Pension de famille de Woippy, j’aime bien aller les voir… j’ai aussi repris un peu contact avec ma famille », précise Denis, que la présence de Caroline à ses côtés rend un petit plus bavard que d’habitude. En septembre, Denis, accompagné de 5 autres bénéficiaires du dispositif « D’abord Toit » sont partis au bord de la mer, passer quelques jours tous ensemble. À Noël, un séjour dans les Vosges est en cours de programmation…

« Nous avons préparé le séjour à Berk Plage tous ensemble et chacun est rentré avec plein d’idées et d’envies de changement. C’est une relation à double sens qui se construit petit à petit avec les personnes que l’on accompagne. Je pense que toutes les personnes que nous accompagnons sont de véritables super-héros car la rue n’a pas réussi à les détruire. Elles ne lâchent vraiment rien, jamais.