La vie en Pension de famille

Dans son réseau de Pensions de famille, la Fondation travaille à l’amélioration des conditions de vie de ses habitants.

22/09/2020 | Crédits photos : Fondation Abbé Pierre

Depuis 2015, la Pension de Famille « le Pari », à Voiron (38) réfléchit au vieillissement de ses habitants. À partir de 2 enquêtes sociologiques menées pendant 2 ans puis d’une étude collaborative finan­cée à hauteur de 32 % par la Fonda­tion, elle a créé la plateforme VIP, Vieillissement et précarité, avec 4 autres Pensions de famille iséroises et l’Institut de Formation en Travail Social.

L’objectif de cette plateforme est de faire évoluer les pratiques en termes de prévention et d’accompa­gnement jusqu’à la fin de vie.

Formation qualifiante des accompa­gnants, accès à l’information et aux outils, immersion dans les champs professionnels du social et de la gériatrie, groupes de parole et art-thérapie… 5 ateliers sont animés tous les mois avec des habitants, des hôtes de Pensions, mais aussi un médecin gériatre et une formatrice, en vue d’apporter des réponses pratiques aux questions et aux besoins de plus en plus nombreux dans les lieux de vie.