L'édito du 30 septembre
28/09/2020

Chers Amis,

Malgré les mesures sanitaires renforcées le virus circule de nouveau fortement, rendant pour beaucoup cette rentrée particulièrement difficile. Et nous le savons, elle l’est encore plus, pour les plus pauvres d’entre nous dont les conditions de vie restent très précaires. Rappelons-le ici, grâce à votre générosité, le fonds d’urgence SDF que la Fondation a mis en place dès avril dernier, a permis de venir en aide à plus de 100 000 personnes en détresse, à la rue ou très mal logées. Un grand merci pour votre soutien et sachez que nous allons continuer à faire tout notre possible pour apporter le maximum de soutien aux personnes en difficulté.

Face à l’ampleur de la crise, il est impératif que les pouvoirs publics poursuivent les efforts menés pendant le confinement et les mois qui ont suivi : aide alimentaire, mises à l’abri proposées aux personnes sans domicile, prolongation de la trêve des expulsions locatives… Or nous voyons avec inquiétude se multiplier les expulsions de campements et bidonvilles, alors qu’un premier travail avait été mené dans de nombreuses villes pour favoriser l’accès à l’eau et à de meilleures conditions sanitaires à leurs habitants. Nous voyons aussi de nouveau s’allonger la file d’attente des personnes à la rue qui sollicitent le 115 sans se voir proposer aucune solution. Comme nous avons pu constater, à notre grand regret, que les plus pauvres sont au final les grands oubliés du plan de relance que vient de présenter le gouvernement.

Il est donc impératif de redresser la barre, de remettre les plus démunis au cœur de l'action publique et d’apporter tout le soutien nécessaire à ceux qui souffrent de la misère ou craignent d’y basculer du fait de la crise économique et sociale. Dans cette situation particulièrement difficile, il est notamment essentiel de donner davantage d’ambition à la politique du « Logement d’Abord » initiée depuis 2017, en construisant plus de logements accessibles aux plus modestes, en réévaluant le montant des aides au logement et en renforçant l’application du Droit au logement partout sur le territoire.

Comme vous avez pu le voir dans la vidéo de cette newsletter, de nombreuses solutions existent pour lutter contre la précarité et l’exclusion et plus que jamais, dans le contexte actuel, il est nécessaire de les démultiplier au plus vite.