Pannes d’ascenseur, non accès au logement

Grâce au soutien de la Fondation, l’association « Plus sans ascenseur » a créé un service inédit de dépannage en Seine-Saint-Denis.

24/11/2021 | Crédits photos : DR

Dans les grands ensembles des quartiers populaires, les habitants sont régulièrement victimes de pannes d’ascenseur (souvent encore en fonction après plus de 40 ans de service) qui durent parfois plusieurs mois.

Quand on habite au 15e étage, comment partir travailler, faire ses courses, emmener ses enfants à l’école dans de telles conditions ? Pour défendre et favoriser la mobilité verticale des habitants, le collectif « Plus sans ascenseur » devenu association en 2019, a créé une plateforme interactive et un service inédit de dépannage en Seine-Saint-Denis, notamment grâce au soutien de la Fondation qui a financé l’ingénierie du projet et la plateforme à hauteur de 10 %.

Mme Compain est retraitée et réside au Blanc-Mesnil ; elle a été la première bénéficiaire de ce service :

« Je suis plus que satisfaite, je ne peux pas demander mieux. Je ne pouvais plus descendre, j’étais tombée dans les escaliers et je reste traumatisée… j’avais peur de sortir toute seule. J’utilise le service depuis plus d’un an, j’ai été la première, la mascotte ! »

Yulitza, locataire également, a des difficultés respiratoires et est sous oxygène. Elle doit se rendre régulièrement à l’hôpital :

« J’étais vraiment soulagée, on est descendu presque aussi vite qu’en ascenseur… avec ma bouteille d’oxygène et mes soins, ça me sauve la vie, ce service ! »

Aujourd’hui, 4000 adhérents de l’association bénéficient ainsi d’une intervention programmée pour assurer leur mobilité verticale.

« Notre chaise « vertimoove » a été testée à Bobigny et nous espérons en mettre bientôt 2 autres en service. Nous passons des conventions de réparation des ascenseurs avec les bailleurs et les ascensoristes pour que les habitants ne soient plus pris au piège ; nous insistons sur le fait que les ascenseurs sont un moyen de transport et non pas simplement une machine », précise M. Garcia, responsable de l’association.

Chaque jour en France, 100 millions d’habitants utilisent un ascenseur.