L'état du mal-logement en région Bretagne

La Fondation Abbé Pierre présentera son 23e rapport sur « L’État du mal-logement en France », le vendredi 13 avril à 13 heures 30 à Rennes

13/04/2018

8 000 personnes seraient sans domicile en Bretagne. L’hébergement d’urgence est en grande difficulté amenant la réponse hôtelière, — inadaptée aux besoins des ménages à la rue, — à augmenter de 94 % en un an. Le logement social est également sous la pression de demandes d’attributions qui ont progressé de 12 % en trois ans, alors que durant la même période, la production a baissé de 16 %.

Dans ce contexte peu favorable du mal-logement breton, (qui sera plus largement évoqué), les premières annonces du gouvernement Macron furent relativement bien accueillies par la Fondation Abbé Pierre.

Il s’agissait de faire du « Logement d’abord » une priorité, c’est-à-dire de revoir un système de réponse à l’urgence qui consistait, année après année, à augmenter très sensiblement le nombre de places en hébergement d’urgence.

Fort de ce constat et de cette volonté de faire du logement une priorité, pourquoi alors restreindre fortement le financement de l’habitat (aide à la pierre) et viser de très fortes coupes sombres dans les aides au logement (3,2 milliards d’euros), fragilisant les capacités des bailleurs à produire du logement abordable et à accompagner les locataires ?

la Fondation Abbé Pierre présentera par ailleurs les 10 chiffres du mal logement « pour agir et comprendre ». Elle s’attachera à convaincre de la pertinence de son plan « sdf objectif 0 » qui, loin d’être une utopie, peut être mise en œuvre dans certains territoires en 5 ans.

L’après-midi sera aussi l’occasion avec la délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (DIHAL), des élus d’agglomérations, des bailleurs sociaux, des associations d’accompagnement, d’étudier comment les territoires bretons vont mettre en œuvre cette politique partenariale du « Logement d’abord ».

 

CONTACT PRESSE

Anne Lambert de Cursay, Chargée des relations médias
media@fap.fr - 06 23 25 93 79