Nos comptes

Informez-vous sur les comptes de la Fondation Abbé Pierre. En 2016, plus de 845 projets ont été soutenus partout en France et à l'étranger.

07/07/2016 | Crédits photos : © Droits réservés

Cette nouvelle présentation de l’Essentiel des comptes du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016, me donne l’occasion de revenir sur les différents champs d’action de la Fondation Abbé Pierre qui s’est engagée cette année encore à améliorer les conditions de vie et d’habitat de milliers d’adultes et enfants, alors que près de 12 millions d’entre nous sont touchés de près ou de loin par la crise du logement et que 4 millions de personnes sont mal logées.

Grâce à son programme « SOS Taudis », elle lutte contre l’habitat indigne et permet à des locataires et des propriétaires occupants de sortir de l’insalubrité et de vivre en toute sécurité dans des logements sains.

Avec le programme, « Toits d’Abord », la Fondation réduit les situations de précarité énergétique et favorise l’accès et le maintien dans un logement accessible, en zone rurale comme dans les centres urbains.
Dans les quartiers en difficulté, elle soutient des projets culturels destinés aux jeunes et aux adultes, qui permettent aux habitants de s’exprimer, de changer le regard et de mieux vivre ensemble.
Dans les 9 territoires couverts grâce à ses Agences et structures régionales, la Fondation renforce chaque année ses partenariats associatifs afin de favoriser l’accès aux droits des plus faibles, de prévenir les expulsions et de soutenir des actions innovantes.

Enfin, pour les individus dont les parcours ont été les plus chaotiques, telles que les personnes en errance ou en très grande difficulté, la Fondation anime un réseau de 27 Boutiques Solidarité et 41 Pensions de famille réparties partout en France.

Fidèle à son fondateur, la Fondation reste ouverte à l’international. Dans 22 pays, elle finance des actions de post-urgence liées à l’habitat et au développement économique des populations les plus pauvres.

Au nom du nouveau Président de la Fondation, Laurent Desmard, et de tous les bénévoles et salariés, je tiens ici à vous remercier, fidèles donateurs, pour votre soutien si précieux.

Édito Par Pierre Marcenac, Trésorier de la Fondation Abbé Pierre

 

Chiffres clés 2016

Sur l'année 2015-2016, les ressources de la Fondation Abbé Pierre ont atteint 47,1 millions d’euros. 81 % des emplois de la Fondation a été consacré aux missions sociales. Soit 845 projets soutenus par la Fondation Abbé Pierre partout en France et à l’étranger.

 

845 projets soutenus par la Fondation Abbé Pierre en 2016 partout en France et à l’étranger.
Exercice du 1er octobre 2015 au 30 septembre 2016

 

Construire, réhabiliter et permettre l’accès au logement

640 logements très sociaux produits sous forme de Pensions de famille, résidences sociales ou de logements diffus.
600 logements indignes réhabilités à travers l’octroi d’aides aux travaux d’amélioration de l’habitat.
845 projets soutenus permettant l’accès ou le maintien dans le logement.
36 projets de recherche innovants pour répondre aux situations de grande exclusion.

Conseiller, accompagner et loger

14 637 ménages informés sur leurs droits à travers 45 permanences d’accompagnement.
41 Pensions de famille avec 760 logements durables.
550 000 personnes accueillies dans 27 Boutiques Solidarité.
78 projets pour agir avec les habitant des quartiers populaires.
1 591 aides financières (300 euros en moyenne) accordées en réponse aux appels de détresse.

Changer le regard et interpeller

Des opérations de sensibilisation sur tout le territoire, des plaidoyers et des interpellations politiques (dont un rapport annuel sur l’état du mal-logement et8 déclinaisons régionales)

Solidarité internationale

37 projets de développement dans 22 pays pour améliorer l’habitat tout en favorisant l’autonomie des populations

 

Grâce à vous !

Nos actions sont financées à 91 % par la générosité du public (collecte, legs, donations, mécénat). C’est grâce à cette générosité que la Fondation préserve à la fois sa liberté de parole et sa capacité à financer et expérimenter des actions innovantes afin d’apporter des réponses au plus près des besoins des personnes les plus défavorisées. En favorisant le contact et le dialogue permanent avec le tissu associatif, la Fondation renforce ses actions et consolide son expertise dans le domaine de la lutte contre le mal-logement.

La Fondation a également la particularité de mettre en place ses propres actions et d’apporter son soutien financier aux acteurs associatifs engagés dans la lutte contre l’exclusion (notamment l’exclusion liée au logement) lesquels sont de moins en moins financés par les pouvoirs publics.

« C’est à 30 km d’Agen, il y a 6 chambres »

« … Et l’été, on fait une grande fête du pain avec le village ». C’est ainsi que Jean parle de sa maison dans le Sud Ouest. Fils unique et sans enfant, il a pris la décision de faire un legs universel à la Fondation il y a deux ans. « Pour moi, c’était une évidence : j’ai eu la chance de recevoir de mes parents cette maison et un appartement à Paris. Je ne suis que le dépositaire de ces biens. Au début, ma femme n’avait pas envie qu’on parle de testament et je ne voulais rien faire sans son accord. Aujourd’hui, je suis soulagé de l’avoir fait. J’ai discuté plusieurs fois avec la Fondation et toutes les situations ont pu être imaginées. Ma femme gardera la jouissance des biens. C’est très sécurisant de savoir que la Fondation est vigilante à ne léser personne. » À 69 ans, Jean se sent bien, la maison familiale qu’il a à coeur de faire vivre depuis 30 ans continuera d’être habitée après lui… « Pour moi, la Fondation est un transmetteur. Un transmetteur qui a du sens. Il faut sortir de nos murs, pas seulement ceux qui font les maisons ; ceux qui nous enferment aussi dans nos représentations. »

 

« Ça m’a changé la vie ! »

Pendant des années, Mr. P. a vécu avec des seaux répartis un peu partout dans sa maison, à Marmande. « Dès qu’il pleuvait, je les vidais plusieurs fois par jour. » En 2016, il parle de sa situation à l’assistante sociale. Avec l’association « Soliha indre et Loire » et le programme « SOS Taudis » de la Fondation, Mr. P. a pu rénover la plus grande partie de sa maison insalubre. « Ça m’a changé la vie ! Aujourd’hui, j’ai un emprunt que je vais rembourser tous les mois pendant 8 ans. Tout a été bien calculé et je m’en sors. J’ai un petit potager, je bricole et je suis bien. Maintenant, j’ai tout le confort. » Depuis peu, Mr. P. recommence à faire des projets. Il a demandé à poursuivre la rénovation de la maison et la deuxième chambre sera bientôt terminée.

L’insuffisance de ressources constatée sur l’exercice reflète la volonté du conseil d’administration de la Fondation de consommer les réserves issues de la générosité du public. Ces réserves étaient de 4 126 k€ en début d’exercice, 2 078 k€ ont été consommées dans les missions sociales et 1 223 k€ ont été investies dans l’acquisition ou la rénovation des biens immobiliers nécessaires à nos missions.

D’importants travaux de rénovation ont été entrepris à la Boutique Solidarité de l’Île de la Réunion. L’Agence de la Réunion a fait l’objet d’une acquisition immobilière en cours d’aménagement. Ces investissements seront mis en service sur l’exercice prochain. Ils apparaissent en immobilisations en cours au bilan mais pas encore dans le compte emplois-ressources. Le solde des ressources collectées auprès du public (825 k€) est donc déjà engagé dans le financement de ces travaux.

 

L’intervention d’un commissaire aux comptes à la Fondation Abbé Pierre est obligatoire au regard de la loi. Ses contrôles lui permettent de donner chaque année une « certification des comptes annuels », incluant celle du Compte d’Emploi annuel des Ressources. Le commissaire aux comptes de la Fondation Abbé Pierre est le Cabinet KPMG. Toutes les informations publiées dans ce document, issues des rapports moral, d’activité et financier de 2016 sont contrôlées par notre commissaire aux comptes et sont disponibles gratuitement sur simple demande écrite : Service donateurs Fondation Abbé Pierre - 3, rue de Romainville 75019 Paris.

Don en confiance. Organisme de contrôle du don en confiance, le Comité de la charte s’assure que la Fondation Abbé Pierre, qui en est membre depuis 1997, respecte sa charte de déontologie : fonctionnement régulier et transparent, gestion rigoureuse et désintéressée, actions de communication et de collecte de fonds irréprochables, transparence financière.