Les Boutiques Solidarité et Pensions de famille rencontrent les Sénateurs.

Le 3 juillet, une centaine de personnes accueillies dans les Boutiques Solidarité et résidentes dans les Pensions de famille évoqueront leurs conditions de vie, au Sénat.

20/06/2014 | Crédits photos : ©Sénat

Bourges, Mantes-la-Jolie, Chartres, Lyon.... William, Guillaume, Cédric, Carine et tous les autres sont venus des quatre coins de la France pour rencontrer les sénateurs et évoquer avec eux les questions de logement, d'hébergement et d'accès aux droits auxquels ils sont confrontés au quotidien. Plusieurs d'entre eux ont voté aux dernières élections municipale et européenne.
 

Journées de travail et d'échange avant la rencontre

Trois journées de réflexion et de rencontres avec ceux et celles qui étaient volontaires pour vivre cette expérience, ont été organisées pour préparer cette journée symbolique qui a lieu alors que l'on fête cette année le 60è anniversaire de l'Appel de l'abbé Pierre.

Des heures de discussion, de témoignages, d'enseignement ont permis de mieux comprendre les institutions politiques et surtout de préparer des questions et des suggestions concernant leurs conditions de vie. Préparer un échange avec des personnes élues qu'ils ne rencontrent jamais. 
 

"Témoigner, c'est important, je ne voulais pas louper cette opportunité ! Trop de gens vivent dans la misère, il faut qu'on nous entende ! Et puis, c'est vrai, aller au Sénat, pour moi, c'est une sacrée étape que je pensais pas vivre un jour" précise Carine.

"Dans le centre-ville de Chartres, on voit de plus en plus de marchands de sommeil et on en parle entre nous, à la Boutique. On ne peut pas laisser faire ça ! Il faut que ceux qui dirigent la France connaissent ce qui se passe, c'est pour ça que je veux participer à cette journée ; on verra s'ils sont vraiment si proches des réalités comme ils le disent souvent," précise William.