À Woippy, c'est la soupe solidaire cet hiver !

À l'initiative des résidents de la Pension de famille de Woippy, tous les vendredis matin depuis le 31 octobre, une soupe solidaire est proposée aux badauds sur le marché. L'occasion d'échanger, de réconforter et de s'entraider.

12/12/2014 | Crédits photos : DR FAP

Cela commence par la tournée des commerçants solidaires à Metz et Nancy. Dominique, 44 ans, résident à la Pension part avec un stagiaire récupérer près de cinquante kilos de légumes chaque début de semaine....

"Cette soupe, c'est vraiment à mettre dans le moments forts de ma vie. Je suis toujours partant pour faire la tournée et dès 7 heures du matin, le vendredi, c'est carrément la joie dans la salle des fêtes, il faut voir l'ambiance !

Chacun donne son avis pour la déco, quelqu'un installe les meubles sur la terrasse d'hiver, un autre sort les plaids... il y a un esprit convivial très fort. Et puis, ensuite, chacun discute avec les passants. On apprend à se découvrir, à parler de soi ; on porte un autre regard sur les autres... On rompt l'isolement, c'est vraiment chouette."

Sur un pied d'égalité

"On se rend compte que les gens ont plein de choses à dire sur eux, sur la vie en général. Sur leurs voisins dont ils connaîssent la détresse ou les soucis. Moi aussi, j'aime bien parler, me raconter.... J'ai l'impression d'être sur un pied d'égalité avec les gens dans de tels moments. C'est vraiment important pour moi." 

Rompre l'isolement, c'est vraiment ce que la soupe solidaire réussit à faire depuis quelques semaines. Et, en cette période de fêtes, les discussions vont bon train dès l'épluchage, le jeudi soir, à la salle des fêtes.

"Depuis le début, en discutant sur le marché avec les habitants du quartier, les résidents ont appris que certaines personnes vivaient reclues chez elles, parfois dans le dénuement. Comme la municipalité soutient notre action en nous prêtant la salle des fêtes, cela a été très facile de les alerter et déjà quelques personnes en détresse ont été contactées par les assistantes sociales. C'est fantastique de voir ce que l'on peut faire ensemble, entre citoyens !" souligne Régine Bernardinis, la maîtresse de la "Maison des 4 saisons", la Pension de famille de Woippy.

Isabelle, autre résidente de la Pension, ne manque sous aucun prétexte l'épluchage des légumes pour la soupe, le jeudi soir. Au menu pour cet avant dernier marché de l'année : des choux, du brocolis, des poireaux, du potiron et.... du pamplemousse et du thé vert !

"C'est notre soupe de l'hiver, c'est vraiment un succès ! On passe bien deux heures à tout éplucher et cela permet de voir du monde, de parler et de se sentir utile. Ce n'est vraiment pas une corvée, plutôt un plaisir " souligne-t-elle. À 34 ans, Isabelle vit seule à la "Maison des 4 saisons" depuis 7 ans. Elle a déjà prévu de proposer ses services tout l'hiver et jusqu'à la fin de cette initiative, le 31 avril. Pour elle, la Pension est une vraie famille...

Avec chaque soupe, les résidents et bénévoles proposent aux habitants de participer à une animation qui permet de gagner des lots. Les commerçants, tous partants, offrent tour à tour quelques produits ou services : deux pizzas à emporter, un dîner pour deux, des ustensiles de cuisine... Pour le marché de Noël, c'est la Fondation Abbé Pierre qui a offert 80 euros en bons d'achat. 

une spontanéité contagieuse

De plus en plus de bénévoles proposent leurs services pour animer la distribution de la soupe solidaire, pour éplucher les légumes, pour décorer la salle et la terrasse.... et chaque jeudi soir, tout le monde se retrouve autour de la table pour partager ensemble un dîner concocté par la Pension et organiser la matinée du lendemain. 


Du début jusqu'à la fin de la préparation de la soupe, l'ambiance festive et conviviale apporte à chacun ce dont il a besoin : chaleur, écoute ou encore tout simplement le plaisir de faire quelque chose pour les autres et avec les autres. Une leçon de vie à partager sans modération avec le plus grand nombre.

"Nous voulons vraiment que cette soupe ne soit pas un acte de charité. C'est une soupe de l'inclusion. Une soupe solidaire pour créer du lien entre tous les habitants de Woippy et développer le vivre-ensemble" confirme Régine.

Pari réussi. La soupe solidaire a bel et bien changé la vie du quartier, et pas seulement tous les vendredis matin. La soupe a déjà des fans sur sa page facebook et la Maison des 4 saisons s'affiche également désormais sur les réseaux sociaux pour inviter les habitants à mieux connaître ses actions.

C'est certain, la Pension de famille n'en restera pas là...

 

Cet hiver, nous devons rester solidaires de toutes les personnes en détresse, sans abri, contraintes de vivre dans le froid et l’errance de la rue, ou confrontées aux graves difficultés d’un logement indigne. C’est seulement grâce à votre aide et à celle de tous nos donateurs que nous pourrons agir pour les secourir. Merci !