En Roumanie, la Fondation améliore l'habitat des Roms de Tinca

Depuis 2011, 2000 personnes, adultes et enfants, sont concernés par l'action de la Fondation Abbé Pierre.

28/11/2016

Il y a environ 4 500 habitants dans le village de Tinca, dont 1 500 à 2 000 personnes estimées dans le quartier rom. Quartier de bidonvilles hétéroclites dans lequel errent des enfants déscolarisés. En hiver, la température peut descendre jusqu’à - 20°.

Les habitations des deux voies principales ont l’électricité, ce qui correspond à presque la moitié des habitations. Les ménages roms subsistent en faisant des allers-retours entre la Roumanie et la France.

D’une manière générale, l’habitat est fait de bric et de broc, sans accès à l’eau courante, sans toilettes ni douche. La majorité des familles sont victimes d’une extrême pauvreté. Les maisons sont chauffées avec des poêles à bois. Seulement la moitié des habitations ont l’électricité depuis 2011, suite à l'intervention de la Fondation et de l'association lyonnaise ITD Monde, maître d'ouvrage.

L’abandon scolaire est courant, de nombreux enfants sont en échec scolaire et ne sont pas forcément les bienvenus dans les écoles roumaines où ils subissent une réelle discrimination.

L’accès au marché du travail local est quasiment impossible, d’une part parce qu’il n’y a pas ou peu d’emploi et d’autres part parce que les employeurs potentiels ne veulent pas de Roms.

Après l’électrification des deux chemins principaux qui desservent le quartier en 2013, ITD travaille désormais sur l’habitat : réfection des toitures, enduits extérieurs, chapes de béton au sol et quelques éléments de maçonnerie et de renfort, et quelques réfections intérieures… Le premier chantier d'amélioration des maisons s’est déroulé de juin à décembre 2015. Durant cette période, 28 ménages ont été accompagnés dans la rénovation de leur maison.

La demande principale a porté sur le changement de toiture. La participation des familles s’est traduite par leur engagement sur les chantiers. Certains chefs de familles sont de bons bricoleurs, d’autres ont déjà travaillé dans le bâtiment en France. Sur ces 28 maisons, 7 ont accès à l’eau.

 

Poursuivre l'amélioration des conditions de vie

En 2016, ITD prévoit l’accompagnement de 26 ménages pour la rénovation de leur habitat. 4 hommes du quartier qui ont une expérience en bâtiment ont été embauchés et constituent l’équipe technique du chantier. L’implication des habitants est systématique, le quartier se transforme progressivement… les nouveaux toits rouges des maisons se repèrent de loin.

Au-delà des actions concernant l’habitat (qui représent au minimum 50 % du budget), des actions de développement seront intégrées : la scolarisation des enfants, la santé des ménages, la création d’activités génératrices de revenus...

En 2011, la coopération décentralisée du Grand Lyon avec la commune de Tinca et ITD MONDE s’est mise en place et en 2013, un centre social multifonctionnel financé par le Grand Lyon était construit. Ce lieu dédié aux Roms fonctionne comme un accueil de jour, en offrant en plus du soutien scolaire et des animations aux enfants. La laverie, les douches et les toilettes sont les services de base proposés aux habitants du quartier.

Plusieurs familles du quartier sont mobilisées autour du centre multifonctionnel et souhaiteraient s’investir davantage. Des jeunes aimeraient être embauchés sur les chantiers de rénovation des maisons.