En Roumanie, la Fondation finance des maisons pour enfants handicapés

En 2013-2014, La Fondation a financé la construction de 3 maisons familiales pour des enfants handicapés. Ces derniers ont très souvent été abandonnés sous le régime de Ceausescu dans les années 70-80 ou ont vécu dans des orphelinats dans des conditions misérables.

01/09/2015

En Roumanie, pays très pauvre où 45 % des habitants sont au chômage, la Fondation a participé au cofinancement de trois maisons familiales pour des enfants handicapés.

Ce projet a vu le jour grâce au partenariat avec l'ONG roumaine "Sera Romania", créée en 1996 et spécialisée dans la protection des enfants et la promotion de leurs droits. D’après l'association, 63 000 enfants vivaient en 2014 sous tutelle de l’Etat, dont 25 000 handicapés.

Chaque maison est à peu près structurée de la même façon avec des chambres de trois lits maximum, une grande pièce à vivre pour les différentes activités, des sanitaires adaptés et une grande cuisine, avec des repas préparés sur place. Certaines maisons accueillent aussi des enfants abandonnés qui ne sont pas handicapés.

Ces maisons sont très chaleureuses et très bien équipées, une attention particulière a été portée à la décoration de chaque pièce. La nuit, deux membres du personnel sont présents dans chaque maison. L’équipe pédagogique est formée par "Sera Romania".

Il y a aujourd’hui 60 maisons familiales en Roumanie, dont les coûts de fonctionnement sont pris en charge par l’Etat.

 

Des soins thérapeutiques et un logement digne

Les maisons sont proches d’un centre de rééducation où se font les soins et tout le travail de rééducation pour les enfants. L’ONG finance la construction et l'équipement de ces
 centres et y assure la formation du personnel.

Ces structures thérapeutiques offrent des soins de rééducation (kinésithérapie, orthophonie, balnéothérapie...), de suivi psychologique et d'activités de groupe. Les enfants sont accueillis pour des séances de 2 à 3 heures une ou plusieurs fois par semaine, selon un programme de suivi établi par les professionnels prenant en charge chacun d'eux.

Les bénéficiaires sont des enfants vivant en institutions, en familles d'accueil ou venant de familles modestes. Les familles reçoivent un soutien personnalisé et sont impliquées dans le programme de suivi de leur enfant. Les soins, pris en charge par l'Etat, sont entièrement gratuits pour les enfants et leur famille.