Haïti : reconstruire avec les habitants et préserver l'environnement.

En Haïti, le partenariat avec PLANETE URGENCE a démarré en 2011. Dans le cadre du programme « Un toit, un avenir » 107 maisons neuves et 195 réhabilitations ont été réalisées les 2 premières années.

04/05/2016 | Crédits photos : © droits réservés

En Haïti, le partenariat avec PLANETE URGENCE a démarré en 2011, suite au tremblement de terre de 2010, dans le cadre d’un programme intitulé « Un toit, un avenir » portant sur des constructions neuves et des réhabilitations. 107 maisons neuves et 195 réhabilitations seront réalisées entre 2011 et 2013.

Toutes les maisons d’une superficie de 36 m2 ont été construites aux normes parasismiques et toutes les réhabilitations ont été consolidées aux mêmes normes.

Le coût moyen d’une construction neuve s’élevait à 5 000 €, un tel coût s’expliquant notamment par les difficultés d’approvisionnement en matériaux et leur transport : toute la zone de La Montagne (commune voisine de Jacmel) est enclavée et aucune route ne permet d’atteindre cette zone ; les pistes sont régulièrement impraticables en période de pluies. Outre les conditions climatiques qui ne sont pas toujours favorables, la situation politique instable, avec son lot de manifestations et de blocages de route impactent également les chantiers.

 

3e phase du programme "Un toit, un avenir"

La troisième phase de ce programme se déroule actuellement et se poursuivra jusqu’en juin 2016. Elle consistera à construire 60 maisons en bois, roches et chaux (les techniques anciennes sont modernisées et adaptées aux normes parasismiques) et à mettre en place un système de récupération des eaux de pluie pour chaque maison ainsi qu’un petit panneau solaire. L’objectif est de faire connaitre cet habitat traditionnel au confort thermique très appréciable.

Le choix des personnes bénéficaires se fait d’après une liste de critères stricts, dont les familles les plus vulnérables, sur propositions des associations locales. Les familles sont propriétaires de leur terrain.

Quelques maisons sont attribuées à des familles sinistrées moins vulnérables, qui sont des personnes relais pour promouvoir le type de construction modèle.

La population participe selon ses moyens : transport des matériaux, du sable, des roches et de l’eau nécessaires à la construction ; nourriture des artisans pendant le chantier.
Des maçons locaux seront formés afin de poursuivre le programme ; une filière construction est en cours de développement afin de pérenniser sur place le programme.

La filière de production est mise en place grâce au partenariat avec ATECO. Une maison prototype est d’ores et déjà réalisée, l’atelier de préparation d’éléments constructifs est équipé. L’atelier de fabrication de chaux a été mis en place, les techniques de construction sont maitrisées. 24 artisans ont été formés en chantier-école.

 

Dernier objectif de cette troisième phase : reboiser. La construction de chaque maison de la phase 3 du programme « Un toit un avenir » nécessite l’utilisation de 20 arbres adultes. Pour chaque maison construite, PLANETE URGENCE a replanté 120 pieds. Depuis le début du programme, plus de 50 000 arbres auront été replantés (arbres fruitiers, arbres pour la construction, le charbon de bois...).