La Fondation construit et réhabilite des maisons au Burkina Faso

Depuis 2007, la Fondation Abbé Pierre intervient au Burkina Faso, l'un des pays les plus pauvres de la planète.

06/02/2014 | Crédits photos : DR FFAP

C'est à Koudougou, 3e ville du pays, que la Fondation intervient aujourd'hui. Avec l'association locale "Solidarité Goelo-Burkina", elle finance la construction d'une cité universitaire plus particulièrement destinée aux jeunes filles dévavorisées et scolarisées dans l'enseignement secondaire et/ou en formation professionnelle.

La construction du 3e bâtiment de la cité universitaire permettra de loger une vingtaine d'étudiantes, dans des chambres de 15m2, équipées d'une douche, et de toilettes. Chaque chambre pourra être louée par une, deux ou trois étudiantes, en fonction de leurs moyens. Les deux premiers bâtiments sont ouverts depuis un an. La constuction est réalisée à base de briques de roches extraites localement. C'est un architecte local qui est responsable du projet.

 

Pissy et Dori : la sécurité et le confort pour les habitants

Depuis 2007, la Fondation Abbé Pierre a financé la construction de dizaines de maisons en dur dans certains quartiers de la capitale, Ouagadougou, et à 15 km au Nord-Est de de celle-ci. Deux principaux chantiers ont été réalisés avec des associations locales et en concertation avec le "Naaba", le représentant du droit coutumier dans les villages bénéficiaires.

C'est à Pissy, qu'une vingtaine de maisons construites par les habitants formés à la maçonnerie, accueille désormais des ménages en grande précarité. Il s'agit d'un habitat classique, entre 15 et 35 m2, cloisonné ou non. Les murs sont en terre et le toit en tôle, le sol est cimenté. De nouvelles constructions et réhabilitations devraient avoir lieu courant 2014 et 2015.

Malgré des conditions climatiques difficiles et notamment de fortes pluies qui ont retardé les travaux, quelque 20 maisons neuves sont sorties de terre également à Dori et sont d'ores et déjà habitées. La construction des latrines pour l'ensemble de ce quartier est la dernière étape de ce projet. C'est la ville d'Annecy-le-Vieux, jumelée avec Dori, qui prend en charge son financement.

La Fondation devrait prochainement financer la construction d'un lieu d'hébergement pour les familles en détresse à Kadogo, à 25 km de la capitale. Un programme triennal de soutien au Burkina Faso est à l'étude.