La plateforme d’accompagnement aux droits liés à l’habitat de Montpellier

Expulsions, impayés, habitat indigne, Dalo… N’attendez pas qu’il soit trop tard. La Fondation Abbé Pierre vous accueille, vous conseille et vous accompagne dans vos démarches, au 04 67 12 86 25.

07/11/2017

Située en centre-ville, 11, rue Auguste Comte, à Montpellier, la plateforme d'accompagnement aux droits liées à l'habitat est animée par plusieurs bénévoles de la Fondation Abbé Pierre qui assurent une permanence téléphonique de 9 heures à 12 heures, du lundi au jeudi.

Questions et problèmes liés aux expulsions, rapports locatifs et impayés de charges, ou encore au Droit au logement opposable (Dalo) : autant de sujets traités lors des permanences physiques, qui se font chaque jour sur rendez-vous avec une équipe de juriste associatif/bénévole de la Fondation Abbé Pierre, spécialisées dans les problématiques de logement.

Les personnes suivies par la Plateforme bénéficient d'un accompagnement renforcé tant pour les démarches sociales que juridiques. Un accompagnement vers un avocat sera également fait pour la personne si besoin.

 

Lors des rendez-vous, Michel, travailleur social de l'association GESTARE et Béatrice, juriste, de l'association ADAGES Maison du Logement, écoutent et accompagnent les personnes en demande.

« Nos formations et nos compétences sont différentes et c'est très intéressant de pouvoir allier nos façons de faire, nos visions respectives. Cela permet une meilleure réponse, une réponse plus réactive et plus pertinente.

On gagne tout simplement du temps en travaillant ensemble ! Mais c'est vrai qu'en étant fonctionnant à deux, cela permet aussi d'aborder le problème dans sa globalité. Bien sûr, il y a des dossiers avec des points techniques très précis, qui relèvent notamment du Droit. Mais dans la majorité des cas, il y a surtout une démarche sociale à mettre en place et c'est là qu'il est important d'avancer ensemble, d'avoir un regard commun sur les situations.

On ne travaille pas sur un seul axe, on porte un regard le plus large possible sur le problème et on essaye de faire en sorte que cette cohérence se fasse aussi en amont et en aval de notre intervention. Lorsque l'on sollicite des aides, que l'on fait des démarches avec la personne... on cherche à mettre en place un relais qui prolonge ce que nous avons fait à la plateforme. »

 

La plateforme rassemble en un même lieu 5 associations spécialisées dans les problématiques de logement (écoute, orientation, rendez-vous, référent social... tous les problèmes sont évoqués dans le dialogue).

L'association "GESTARE" participe désormais à l'équipe formée par l'ADAJES Maison du Logement, la CLCV et l'association "Trait d'Union". Lors de chaque rendez-vous, la personne est reçue par un binôme travailleur social/juriste sur trois thématiques principales : l'expulsion (à tous les stades de la procédure) ; le Dalo ou le Daho, de la constitution du dossier aux différents recours devant les tribunaux et enfin, l'habitat indigne (insalubrité, indécence, péril...).

 

Rachel, salariée de l'association "Trait d'Union" est coordinatrice de la nouvelle structure. Juriste, elle avait eu l'occasion auparavant de travailler à Paris pendant deux ans, à la permanence téléphonique de l'Espace Solidarité Habitat.

« Ce que j'ai retrouvé ici, c'est la qualité de l'écoute et de l'effort pédagogique qui est fait en direction des personnes qui appellent. Reformuler avec eux leur situation, les aider à comprendre les démarches à faire, les rassurer... c'est déjà très précieux et les personnes sont extrêmement reconnaissantes.

De plus, ici à Montpellier, nous avons la chance de travailler avec 4 autres associations. C'est un plus car dès que nous avons une situation, l'aiguillage est immédiat. Les personnes ne sont pas ballotées d'un service à un autre. Nous sommes tous visibles et situés au même endroit. Immédiatement, les connexions se font, les passerelles s'établissent.

Nous avons déjà résolu des situations difficiles, notamment celles de 3 personnes qui devaient être expulsées très rapidement après la trêve hivernale et qui ont pu rester dans leur logement social. Pouvoir répondre à la détresse et trouver une solution, c'est une force. »

 

Un numéro de téléphone à retenir : 04 67 12 86 25

La plateforme ne reçoit sur rendez-vous que les habitants de Montpellier Métropole et oriente les autres vers ses partenaires à Sète ou Béziers, par exemple. Mise en place par l'agence régionale Occitanie de la Fondation Abbé Pierre, elle fonctionne notamment grâce à l'aide de l'équipe de bénévoles locaux qui prennent en charge l'accompagnement physique des personnes qui sont suivies par la plateforme : déplacement au tribunal pour une audience, devant une institution (CAF...) ou pour toute autre démarche.

Sur les 6 premiers mois d'activité et parmi les 148 ménages reçus, 65 % étaient des femmes, 64 % étaient des locataires et 30 % étaient des personnes seules avec enfants. Les questions et besoins en matière de relogement sont les plus massives (38 % pour le Dalo et Daho et 23 % pour un relogement hors recours Dalo et Daho.)