Près de Lyon, un habitat modulable pour les grands exclus

2 logements très sociaux innovants sont aujourd’hui disponibles à Villeurbanne.

02/10/2017

Cette réponse « sur-mesure » est destinée aux personnes isolées ayant eu un lourd parcours d’errance et dont l’état de santé ne permet plus de rester à la rue. Premier locataire installé, Jean-Michel, 56 ans.

« Je suis arrivé le 17 août et je suis resté scotché à l’entrée. Ici, c’est le paradis. Tout est neuf, mon lit est bon, j’ai un micro-ondes combiné, des plaques vitro-céramiques… vraiment je ne réalise encore pas que c’est chez moi. Pour une fois, j’ai fait quelque chose de bien dans ma vie en arrivant ici. »

Jean-Michel vit depuis 1995 à Lyon. Petits boulots, contrats d’intérim… mais peu à peu, les offres se réduisent et la galère commence ainsi que les ennuis de santé.

« J’ai les bronches et les poumons qui sont touchés, je suis déclaré travailleur handicapé et je suis maintenant au RSA. Je ne peux plus faire un travail fatiguant… Maintenant que je suis bien installé, je vais pouvoir commencer une formation en informatique et je cherche un boulot de veilleur de nuit. »

 

Je me sens vraiment bien ici.

Les 2 logements, en bois et d’une surface de 20 m2, sont tout proches de la villa d’Hestia, structure d’accueil et de prise en charge médico-sociale des grands exclus. Tous deux sont modulable et mobiles. À mi-chemin entre le logement et l’établissement médical de l’association, cette formule inédite constitue une réponse de qualité qui reprend les exigences des bâtiments « en dur » (normes phoniques, thermiques, etc.) et répond à toutes les normes en vigueur en matière d’habitation.

Le choix de construction en habitat modulaire a été retenu pour sa rapidité (3 mois de fabrication en atelier). Cette initiative a été développée au sein du GIE Est Habitat portée par Alynea (Association Lyonnaise Nouvelle d’Écoute et d’Accompagnement ; hébergement d’urgence et d’insertion pour les personnes à la rue) et avec une maîtrise d’ouvrage conduite par Est Métropole Habitat.

Avec l’association Alynea qui l’accompagne dans sa réinsertion professionnelle, Jean-Michel compte bien rebondir.

« C’est la première fois que j’ai un logement tout neuf à moi.  Je compte bien l’entretenir ! Je me sens vraiment bien ici. Il faut venir voir comme c’est beau ! »

Le projet s’inscrit dans un partenariat local étroit avec les services de l’Etat et de la Métropole. Il a pu se réaliser grâce à l’implication de l’Agence Rhône-Alpes-Auvergne de la Fondation Abbé Pierre, dans le cadre de son programme national "Toits d'abord". Enfin, l’association Orsac, Organisation pour la Santé et l’Accueil, qui a mis à disposition le terrain où sont implantés les deux modules.

Aidez-nous à agir ! Donner Faire un don