À Rodez, deux familles et leurs enfants
ont enfin un toit.

Depuis plus d’un an, 2 appartements tout neufs ont redonné vie au bâti historique.

22/11/2017

Trois belles pièces lumineuses pour une femme seule et son petit garçon au rez-de-chaussée ; un couple avec deux enfants à l’étage dans un 4 pièces… l’ancien immeuble vétuste a retrouvé une nouvelle jeunesse et est à nouveau habité sur une surface de 146 m2 au total.

Pose d’une dalle béton, double vitrage à isolation renforcée, VMC Haute Qualité, chaudière à gaz à condensation… les deux appartements ont été entièrement rénovés pour assurer aux locataires modestes le maximum de confort et le minimum de charges.

« Nous sommes arrivés fin décembre 2016. C’est un vrai changement, nous avons plusieurs pièces et elles sont grandes ! Notre fille de 3 ans et demi est ravie d’avoir sa chambre à elle. Quand sa petite sœur sera plus grande, elles partageront la même chambre, pour le moment elle dort avec mon mari et moi. Avant, pendant toute ma grossesse, nous étions 3 dans une seule pièce de 47 m2 et ça n’était vraiment plus possible. Nous avions fait une demande Hlm deux ans auparavant, mais on ne nous proposait rien dans le centre et comme je n’ai pas le permis, on ne voulait pas s’éloigner... J’ai vraiment été soulagée quand la Soliha nous a proposé ce logement. C’était en travaux, mais nous avons dit « oui » tout de suite.

Ici, c’est formidable car je suis à deux pas de l’école. En plus, nous payons moins cher pour le chauffage. Nous dépensions 100 euros par mois pour nous chauffer à l’électricité avant, et aujourd’hui, dans un appartement deux fois plus grand, nous ne payons que 60 euros pour le gaz. Vraiment, je ne regrette pas ! »

Participant à la renaissance de cette partie historique du centre-ville de Rodez, cette opération a également permis l’installation d’un petit commerce dans la grange attenante aux appartements, où une professionnelle assure des travaux de couture.

L’aménagement des deux logements, la réhabilitation de la maison de ville ainsi que de la grange ont duré plusieurs mois après validation par les Bâtiments de France du projet.

L’association Soliha d'Aveyron, qui gère le bien sous la forme d’un bail à réhabilitation de 55 ans, a mis en place cette opération avec le soutien de la Fondation Abbé Pierre dans le cadre de son programme « Toits d’abord ».