Un presbytère réhabilité pour des familles en grande précarité.

L'ancien presbytère de l'église Saint-Paul à Hem a été totalement réhabilité : 2 logements très sociaux sont occupés depuis septembre par des familles en grande précarité. Une famille rom et une famille irakienne.

11/12/2015

Après plus de cinq mois de travaux, les deux logements flambant neufs ont accueilli leurs occupants. Une famille rom de cinq enfants chassée en 2013 du jour au lendemain d'un bidonville situé non loin de là, à Croix.

Jusqu'à présent logée en mobil-home, la famille s'est installée il y a deux mois dans l'appartement de plain pied, au Béguinage de la Fraternité, à Hem. Depuis qu'ils ont été chassés du campement qu'ils occupaient, tous les membre de la famille sont accompagnés par un groupe de bénévoles afin d'assurer leur intégration et les aider à prendre petit à petit leur autonomie.

La scolarisation des enfants et l’alphabétisation des adultes, l'accompagnement dans la formation professionnelle et la recherche d’emploi, mais aussi dans les démarches administratives et médico-sociales... le suivi quotidien de la famille a duré plus d'un an, impliquant une trentaine d'adultes auprès des 7 membres de la famille. Un élan de solidarité local qui n'a pas faibli et qui a rapidement donné naissance à l'association, AGIR, qui porte le projet d'insertion de la famille depuis 2014.

"Ce qui a été formidable, c'est qu'on nous a aidés depuis le début. Il y a 3 ans, je faisais la manche dehors, par tous les temps, avec mes filles. Vraiment, aujourd'hui, je suis heureuse. Une nouvelle vie a vraiment commencé."

Aujourd'hui, les parents apprennent à lire et à écrire sous les yeux ravis de leurs filles. Christian, le père de famille, a trouvé un travail en contrat d'insertion et les enfants poursuivent avec succès leur scolarisation. Depuis cet automne, la famille verse un loyer modeste à l'association. Dès qu'elle sera autonome dans le logement et que le père de famille aura trouvé un emploi à durée déterminée, l'accès au logement social sera privilégié afin de permettre à une autre famille de s'insérer grâce au logement.

 

Un tremplin pour l'insertion et l'autonomie

Les deux logements du "Béguinage de la Fraternité" constituent une passerelle entre la rue et le logement social. Sa raison d'être est d'aider des familles en grande détresse et en grande précarité, vivant dans des bidonvilles, expulsées de leur pays ou réfugiées, en leur proposant un logement relais et un accompagnement d'insertion.

L'Agence régionale de la Fondation a participé financièrement à l'encadrement du projet et au chantier-école qui a permis cette réhabilitation. L'ensemble de la réhabilitation a été financé dans sa plus grande partie par des dons privés, la plupart issus du quartier et des environs de Hem.

Une deuxième famille, en provenance d'Irak, a également trouvé réfuge au "Béguinage de la Fraternité". Le couple, qui vient d'avoir un enfant, a fui les exactions de Daesh.

Basim et Raghad Sakarya et leur bébé viennent de la ville irakienne de Qaraqosh en Irak. Ils se sont d'abord retrouvés à Erbil, la capitale du Kurdistan irakien. Après des semaines de fuite et de transport hasardeux, ils ont réussi à rejoindre des membres de leur famille installés à Tourcoing, à quelques km de Hem.

Depuis leur installation dans l'appartement spacieux situé à l'étage, le couple se sent enfin à l'abri même si les récents attentats survenus à Paris les angoissent à nouveau. Chaque jour, ils suivent avec grande attention leur cours de Français et le soutien des bénévoles qui les entourent leur permet de sortir petit à petit de leur isolement et de leur détresse.

"Ma femme a fait des études de mathématiques, moi j'étais libraire dans mon pays. Nous voulons vraiment apprendre le français tout de suite pour pouvoir ensuite travailler. ici, c'est enfin synonyme d'espoir pour nous."