Une petite résidence très sociale dans le Cher

À Soye-en-Septaine, 4 logements en ossature bois accueillent des ménages aux revenus modestes.

15/05/2018

Dans la communauté de communes dont Soye-en-Septaine fait partie, 61 % des ménages sont éligibles au logement social, dont 13 % sont sous le seuil de pauvreté.

Mère isolée, famille recomposée, couple avec enfants… Les ménages locataires se composent en moyenne de 3 personnes et ont tous pris possession des lieux début décembre 2017. Le petit immeuble compte 3 T3 (dont 2 adaptés aux personnes à mobilité réduite) et un T4.

Annette, 33 ans, a été la première à s’installer avec son compagnon dans le plus grand logement de l’immeuble, fin novembre 2017. Aujourd’hui mère d’un petit garçon de 2 mois, elle est tout à fait satisfaite de son nouveau domicile :

« On souhaitait s’éloigner du centre-ville de Bourges où nous étions en Hlm. On voulait s’installer à la campagne. On a regardé sur « le boncoin.fr » et on a trouvé l’annonce. Tout nous convenait ! Le prix du loyer, le lieu et le fait que ce soit une construction en bois. Tout de suite, beaucoup de critères nous ont enchantés.
Aujourd’hui, chacun a sa chambre : notre fils, nous et les grandes filles de mon compagnon quand elles viennent nous voir. C’est important que chacun ait son espace de vie. Moi, je voulais absolument que notre enfant puisse avoir sa chambre. J’aime la vue qu’on a depuis l’appartement ; tout est propre, lumineux, avec des couleurs claires ; on est vraiment bien. »

Située à 10 mn en voiture de Bourges et désservie par les transports en commun, la petite commune est constituée à 95 % de logements occupés par leurs propriétaires. Jusqu’à présent, il n’existait que très peu de logements locatifs et aucun logement locatif social.

C’est l’Agence immobilière à vocation sociale (AIVS) « Assimo 18 » qui a monté le dossier de financement, suivi les travaux et qui assure auiourd’hui la gestion locative de l’immeuble. L’AIVS fait partie de l’association « Le Relais 18 », partenaire de la Fondation, qui oeuvre à l’accompagnement des personnes en difficulté, à l’hébergement d’urgence et à l’insertion.

Tous les logements ont été réalisés avec des éco-matériaux : structure bois, isolation paille et fibre de bois, briques de terre crue avec une attention particulière portée sur la maîtrise de l’énergie (bouches soufflantes électriques sur bouche d’entrée d’air ; chauffe-eau électro-solaire, ventilation double flux, récupération d’eau de pluie et toiture végétalisée).

La Fondation a participé financièrement à cette opération exemplaire dans le cadre de son programme « Toits d’abord », aux côtés de la Région et du Département.