Regard sur le mal-logement en europe 2018

Europe : des coûts toujours plus élevés pour se loger et un droit au logement malmené

21/03/2018

Ce rapport est non seulement un appel continu à l’action destiné aux autorités locales, nationales et européennes, mais aussi une base d’action, proposant des orientations à adopter et des écueils à éviter pour la mise en place de stratégies intégrées visant la réduction et l’élimination du sans-abrisme.

L’analyse statistique des données Eurostat/EUSILC sur le mal-logement, effectuée annuellement via l’Index Européen du Mal-Logement, démontre que si la qualité des logements a tendance à s’améliorer au niveau européen, l’augmentation continue des coûts du logement fait de plus en plus pression sur l’ensemble des ménages.

Les ménages les plus vulnérables sont en première ligne : les inégalités en matière de mal-logement ont augmenté entre 2010 et 2016, la situation des personnes situées en dessous du seuil de pauvreté s’étant particulièrement aggravée.

Enfin, une analyse de la mise en œuvre du droit au logement en Europe en 2017 nous révèle le décalage grandissant entre les droits garantis par des traités européens et internationaux et la réalité des contextes locaux et nationaux. Les États membres ont une obligation légale de respecter le droit au logement pour toutes et tous. Les institutions internationales et européennes sont garantes du respect de ce droit.

C’est en mobilisant à la fois base légale, volonté politique et planification stratégique que l’élimination du sans-abrisme et la lutte contre le mal-logement cessent d’être une utopie, pour devenir des impératifs de dignité humaine, gages de la crédibilité du projet social européen.

 

Freek Spinnewijn
Directeur de la FEANTSA

Christophe Robert
Délégué Général de la Fondation Abbé Pierre